• Vous êtes sur la version française Go to the english version
Français English Español

Espace presse

équipe Pro

En partenariat avec Intersport
|

Les 20 ans de Munich

Après Bruges, une ambition grandissante…

A l'occasion du vingtième anniversaire de la victoire de l'OM à Munich en finale de la Coupe d'Europe des Clubs Champions, OM.net vous fait revivre le parcours, match après match, des Olympiens dans cette compétition.

9 décembre 1992 (2e journée de poule)

OM 3-0 Bruges

5 buts en 3 matches ! Alen Boksic accomplit décidément des débuts tonitruants sur la scène européenne… Le Croate n’avait pas pris part aux trois premières rencontres continentales de la saison face à Glentoran et Bucarest. Pour ses grands débuts, lors du  match retour contre le Dinamo, il avait réussi les deux buts de la partie, avant d’en marquer un autre à Glasgow devant les Rangers (2-2). Et voilà qu’il accomplit un nouveau doublé contre le FC Bruges (3-0) !
En trois matches, il vient d’inscrire autant de buts en Europe sous le maillot blanc que son illustre compatriote Josip Skoblar (5, mais en 11 rencontres), qui l’entraînait sous les couleurs d’Hajduk Split et l’a lui-même recommandé à l’OM !
De plus, c’est lui qui a obtenu le pénalty permettant à Franck Sauzée de mettre d’entrée les Belges à distance (4e), à la suite d’une faute de Vital Borkelmans (aujourd’hui sélectionneur adjoint de l’équipe de Belgique).
« Het brommerke » (« Le Cyclomoteur », c’est son surnom en flamand) a proprement crocheté dans la surface le nouveau phénomène olympien, amenant ainsi M. Aron Schmidhuber à siffler la sanction suprême. L’arbitre, cette fois encore, n’est pas le premier venu : six mois plus tôt, M. Schmidhuber a dirigé à Wembley la finale de cette même compétition, qui a vu le Barça de Cruijff et de Guardiola venir à bout de la Sampdoria de Roberto Mancini (1-0 après prolongation, but de Ronald Koeman).
Dans la foulée de ce penalty, Boksic qui, rappelons-le, n’a que 22 ans, va plier l’affaire brugeoise en un tournemain. A la 10e minute, sur un corner tiré par Jean-Christophe Thomas, il reprend victorieusement un ballon renvoyé par le poteau. Puis, à la 26e, il met définitivement l’OM hors de portée en trompant Dany Verlinden du pied gauche.
3 à 0 en moins d’une demi-heure, la supériorité marseillaise est totale, en dépit des absences de Boli, suspendu, et de Völler, blessé à l’épaule. En cette nuit d’éclipse de lune, le Vélodrome brille de mille feux…
Au point qu’Hugo Broos, l’entraîneur des Champions de Belgique, voulant éviter que cette défaite ne se transforme en déroute, choisit à la pause de remplacer son buteur attitré, Daniel Amokachi, par un défenseur supplémentaire… Le score n’évoluera plus, même si Boksic, à la réception d’un coup franc tiré par Sauzée, expédiera encore un ballon sur le poteau (51e).
Cette fois, plus de doute, l’OM s’affirme en favori de la poule, bien que les Rangers, vainqueurs 1-0 à Bochum du CSKA Moscou, demeurent au contact. Alors que l’AC Milan, lui, a déjà fait le break dans l’autre groupe en allant s’imposer à Eindhoven face au PSV où évolue un certain Romario (2-1).
Pour les joueurs de Goethals d’ailleurs, les victoires s’enchaînent : ils ont battu Caen (2-1) et, après Bruges, ils vont encore disposer en ce mois de décembre de Valenciennes (2-1,) avant d’aller gagner à Paris (1-0) sur un nouveau but de Boksic. Si bien que, lorsque survient la trêve de Noël et la fin du cycle-aller, ils n’ont plus qu’une longueur de retard sur le leader, Nantes, tout en comptant un match de retard (9 victoires, 7 nuls, 2 défaites)…
L’Europe, quant à elle, va être mise entre parenthèses pour trois longs mois : la Ligue des Champions ne reprendra ses droits que le 3 mars 1993 avec un CSKA Moscou – OM disputé dans le stade Olympique de Berlin par un froid sibérien !

Alain Pécheral

1992-1993 : Vingt ans déjà...

Ceux qui ont vécu l’aventure ont un peu de mal à le réaliser mais l’OM fête bel et bien cette saison le vingtième anniversaire de sa victoire en Ligue des Champions.

Victoire qui, à ce jour, demeure la seule enlevée par un club français dans la plus belle des compétitions européennes…

Pour commémorer cet événement unique, notre historien, Alain Pécheral, évoquera donc tout au long de cette saison, de Belfast à Munich et à chaque date anniversaire, les onze étapes de ce mémorable parcours.

Retour arrière…

choisissez votre maillot

Contenus liés

à ne pas manquer

Partenaires

  • Adidas
  • intersport

Partenaires principaux

  • Turkish Airlines
  • bwin
  • orange
  • Caisse d epargne
  • Citroën
  • Mutuelle du soleil

Partenaires officiels

  • Quick
  • CocaCola

Fournisseurs officiels