La jeunesse olympienne a tenu bon

25 nov 2013
Par 
A Londres, Frédéric Rostain
Photos © 
Frédéric Rostain / OM.net 2013
La courageuse équipe de Thomas Fernandez a tenu la dragée haute à une équipe d’Arsenal qui s’était largement imposée à Carnoux, il y a quelques semaines (1-4).

Uefa Youth League - 5ème journée de phase de poules
OM et Arsenal font match nul 1 à 1
Mi-temps : 1-1
Boreham Wood stadium
529 spectateurs
Arbitres : Alain Bieri assisté de Sladan Josipovic et Alain Heiniger
Quatrième arbitre : Andrew Madley
Buts – OM : Kisaku (35)
Buts – Arsenal : Olsson (39 sp)
Avertissement – OM : Lopez (55)
Expulsion – Arsenal : Hayden (44)
Expulsion – OM : Machach (53)
Arsenal : Iliev – Hoore, Orhonde, Hayden, O’Connor – Pleguezuelo, Haitland, Olsson, Akpom – Zelalem (Kamara 46), Toral
Remplaçants : Huddarti, Iwobi, Lipman, Crowley, Mugabo, Siemann
Entraîneur : Steve Gatting
OM : Escales – Da Costa, Chiapale, Sané, Aramo – Machach, Vivaldi (Gimenes 60), Lopez (Mouhammadou 70), Kisaku – Berteli (Ephestion 61) , Porsan
Remplaçants : Sy, Pelligra, Tuiloma
Entraîneur : Thomas Fernandez

Les 529 spectateurs du Boreham Wood stadium ne regrettent pas d’avoir bravé le froid du nord de Londres. Ils ont assisté à une superbe rencontre de football. A tout moment, elle aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre et finalement elle s’est terminée sur un score de parité tout à fait équitable. Tant les deux équipes ont eu, tour à tour, leurs chances de prendre l’avantage.
Diminués par les blessures, dont celle de Bill Tuiloma à la dernière minute, se rajoutant à celles d’Araai, Rabillard, Guirassy, Sparagna, Andonian et les suspensions de Dubois et Roland, Thomas Fernandez a aligné une équipe rajeunie et manquant d’expérience à ce niveau. Ils ont pourtant parfaitement tenu le coup sur cette pelouse anglaise, plus habituée à voir l’équipe féminine des Gunners.

Florian Escales a été très peu inquiété durant la première période, la défense olympienne, solide et bien organisée, fermant le verrou tant dans l’axe que sur les côtés. Du côté dee l’attaque, les joueurs de Thomas Fernandez se sont rapidement mis en avant en touchant le poteau sur un corner. Iliev, le portier d’Arsenal était tout heureux de voir la balle revenir dans ses gants… Ou bien encore sur un raté de Porsan dans la surface. Le jeune marseillais prolongeant la trajectoire du ballon ou lieu de la couper ! La troisième grosse occasion était la bonne. Antoine Kisaku héritait d’un ballon sur la gauche. Il repiquait vers l’axe avant de décocher une frappe tendue. La trajectoire changeante trompait le gardien de but londonien, la ballon tapait le poteau opposé avant de faire trembler les filets. Arsenal réagissait rapidement et se portait enfin dans la surface olympienne… et bénéficiait d’un penalty transformé par Kristoffer Olsson.
Tout était à refaire mais le sort allait donnait un coup de pouce à l’OM avec l’expulsion de Hayden juste avant la pause. Au retour des vestiaires, la supériorité numérique des joueurs tout de bleu vêtus était de courte durée. Zinedine Machach quittait ses partenaires pour un pied haut et dangereux alors qu’il avait, non seulement, joué le ballon mais également pas du tout touché son adversaire. Une décision sévère qui remettait les deux formations à égalité sur le rectangle vert. A dix contre dix, les Anglais reprenaient du poil de la bête et se montraient les plus dangereux. Les buts de Florian Escales se transformèrent alors en Fort Alamo. Le portier olympien sortait tous les ballons et se permettait même le luxe d’écarter le danger de la tête hors de sa surface, de pousser le ballon et de relancer. Le tout à plus de trente mètres de ses buts. Forcément la confiance donne des ailes.

A dix contre dix, le bloc olympien donnait du fil à retordre aux Gunners qui ne parvenaient pas à trouver la faille. Les Olympiens tentaient leur chance sur des contres mais sans se montrer réellement dangereux. Les encouragements et les consignes de Thomas Fernandez résonnaient dans la nuit britannique jusqu’au coup de sifflet final.
Ce point ne relance pas vraiment l’OM dans la course à la qualification mais il montre la valeur des joueurs olympiens.

Uefa Youth League