Mandanda donne le ton

26 fév 2013 Par 
A Chantilly, Laurent Oreggia
Photos © 
Y. Parienti
A la veille du Clasico version Coupe de France, Steve Mandanda a brossé devant la presse son bilan de la défaite en championnat et ciblé les points à travailler pour créer la surprise au Parc mercredi.

L’OM a créé du jeu et de nombreuses occasions. L’OM a plus que titillé le Paris Saint-Germain dans son antre. Mais Steve Mandanda n’est pas du genre à s’en satisfaire. Dans la salle de conférence de l’Hôtel de Ville de Chantilly, le portier marseillais n’a pas tourné autour du pot. « Pour moi, ça ne passe pas. On ne peut pas être satisfait de perdre. Oui, on a bien joué, on a eu des occasions, mais il y a eu la défaite ».
En bon connaisseur de son adversaire, Mandanda a relevé que la prestation des hommes d’Ancelotti était finalement assez représentative de ses productions habituelles : « C’est dans la tendance de Paris, être très réaliste, en étant très solide derrière et avec les 4 devant qui partent rapidement en contre ».

Un peu moins de 48 heures après la déconvenue, un même sentiment demeure : « C’est une grosse déception. Ils marquent deux buts, dont un est dévié. C’est rageant », n’a pas caché le gardien olympien devant la bonne trentaine de journalistes qui s’étaient déplacés au nord de la région parisienne.
Pas question ceci dit de tirer un trait sur le premier Clasico du diptyque : « Il y a des enseignements à tirer, des bonnes choses à reproduire ».

Au vert en Picardie (là où l’OM avait préparé ses deux dernières victoires en Coupe de la Ligue), l’équipe d’Elie Baup bénéficie de son staff au complet et s’est aussi évité les désagréments d’un aller-retour Paris-Marseille. « Tout le monde préfère être à la maison, tranquillement, mais rester ici c’était le mieux pour bien récupérer ». Et pouvoir prendre une forme de revanche en Coupe de France. Un match au cours duquel Beckham sera cette fois titulaire. Ce qui ne trouble pas spécialement Mandanda : « Je me souviens de ses coups de pied arrêtés à Manchester et Madrid. Mais au final sa présence ne change pas forcément la donne. Car on sait que Paris a un collectif de qualité. Pas la peine de citer tous les joueurs. Ca va être un match compliqué, à nous d’être plus efficaces tant offensivement que défensivement ».
Avant de fouler la pelouse déblayée du stade de Chantilly pour une ultime séance d’entraînement à huis clos, le capitaine et ses coéquipiers ont déjà bien en tête les points à parfaire pour créer une belle petite surprise au Parc.

Clasico

Actualités Équipe pro

Aujourd'hui

Cinq statistiques avant Trélissac-OM

Toutes les statistiques avant la rencontre entre Trélissac et l'OM comptant pour les 8es de finale de la coupe de France.
Aujourd'hui

«Les joueurs veulent y croire»

Journaliste pour Sud-Ouest, Cédric Soca suit Trélissac depuis deux ans. Pour OM.net, il aborde la rencontre entre Trélissac, club de CFA, et l'OM et revient sur l'engouement autour de ce match.
Aujourd'hui

Nkoudou travaille ses tirs au but

A la veille du 8e de finale de coupe de France face à Trélissac, GK Nkoudou s’est exercé aux tirs au but, sans pression.
Aujourd'hui

Batshuayi : «C’est moi qui décide !»

Piqué au vif par Yohann Pelé, qui dit à Michy qu’il tire toujours du même côté, Batshuayi change de stratégie.
Aujourd'hui

Le premier but de l'OM vu en Google Cardboard

Pour la première fois en Ligue 1, l'OM vous propose d'entrer en complète immersion dans le match OM-PSG et de revivre le but de Rémy Cabella via une Google Cardboard !
Aujourd'hui

Trélissac-OM : le onze de départ olympien

Saison 2015-16 - coupe de France - 8e de finale - Trélissac-OM : le onze de départ olympien.
Aujourd'hui

Quatre Olympiens en danger

Quatre joueurs sont sur le coup d'une suspension s'ils sont avertis face à Trélissac.
Aujourd'hui

Trélissac-OM : le onze de départ de Trélissac

Saison 2015-16 - coupe de France - 8e de finale - Trélissac-OM : le onze de départ de Trélissac.