L’état d’esprit y était

26 fév 2013 Par 
F.R. (avec L.S.)
Photos © 
Y. Parienti
Malgré une défaite 2-0, le score ne reflète pas la physionomie du match. Pris en défaut dès le début, les Olympiens ont tout tenté pour revenir à la marque avec détermination et solidarité. Cela pourrait faire la différence dès mercredi.

Dimanche soir, tous les projecteurs étaient braqués sur le Parc de Princes pour le Clasico à la française entre le PSG et l’OM. Bien que dominateurs dans le jeu, les Olympiens n’ont pas réussi à trouver la faille malgré une possession de balle et des occasions supérieures à leur adversaire. « On avait à cœur de faire un bon résultat. Notre contenu dans le jeu a été bon mais on a manqué d’efficacité. On n’a pas à rougir de cette défaite mais elle fait mal, souligne Mathieu Valbuena. Vu la physionomie du match, elle n’est pas méritée. C’est dommage, il y a de la frustration et de la déception. On n’a pas été récompensé de nos efforts. On a eu la possession de balle, on les a mis en difficulté mais ils ont eu de la réussite. »
Alaixys Romao, qui vivait son premier Clasico, espérait mieux. « C’est une grosse déception car on aurait aimé faire un bon résultat. On a fait un gros match mais on a manqué de réussite. Paris a eu 100% de réussite. »
Les Parisiens ont en effet réalisé un très bon début de match avec un tir sur le poteau et un but plutôt chanceux puisque la balle est déviée par Nicolas N’Koulou dans ses buts. « Paris a été meilleur que nous dans l’entame. Ils ont touché le poteau et après ils n’ont pas eu beaucoup d’occasions. C’est une frustration parce qu’on prend deux buts très bizarres : le premier est contre son camp et le second arrive en toute fin de match. Ils n’ont pas eu beaucoup d’occasions, nous en avons eues pas mal mais on est tombé sur un bon gardien en face. »

Menés rapidement au score, les hommes d’Elie Baup se sont rués sur les buts parisiens avec une féroce volonté d’égaliser. Les actions construites se sont succédées, les occasions aussi mais sans jamais prendre à défaut le portier de la capitale. Les Marseillais pourront, tout de même, se consoler avec leur état d’esprit de combattant, qui pourra leur permettre de faire de grandes choses par la suite. « Dans l’abnégation et la détermination, tous ces critères qui parfois nous manquaient, on était là mais le résultat n’est pas au bout. » Avec un match de Coupe de France dans deux jours toujours au Parc des Princes face au PSG, Mathieu Valbuena et ses partenaires vont avoir l’occasion de mettre à profit toutes ces bonnes intentions pour prendre leur revancge. « Mercredi, il faudra s’appuyer sur cet état d’esprit et améliorer notre efficacité car on a eu des occasions. C’est un match de coupe, c’est différent, seule la qualification comptera. On tient à cette coupe, on veut faire un bon parcours et ça passe par éliminer le PSG. On fera tout pour même si ce sera difficile. Il faudra s’appuyer sur ce que l’on a fait dimanche mais en finalisant nos actions.»
Alaixys Romao vivra donc son second Clasico en moins de quatre jours et le milieu de terrain espère que le dénouement sera différent. « Ce sera difficile, les deux équipes voudront se qualifier. On a perdu 2-0 dimanche, on voudra prendre notre revanche mercredi. »

Clasico

Actualités Équipe pro

jeu 30 juil

Le slalom inabouti de Bouna Sarr

Contre Livourne, après avoir récupéré le ballon, Bouna Sarr s'est lancé dans une accélération et un slalom inachevés en pleine surface. Action...
jeu 30 juil

Sparagna secoue la transversale et les filets

Lors des exercices techniques de ce jeudi 30 juillet 2015, Stéphane Sparagna a envoyé un missile sur la transversale. Le ballon a terminé sa course dans les buts. Action.
jeu 30 juil

Europa League - 3e tour préliminaire : les résultats

Les rencontres du troisième tour préliminaire de l'Europa League 2015-16. Aller le 30 juillet. Retour le 6 août. Le match Kukesi - Legia Varsovie a été arrêté en raison de jets de projectiles sur un joueur polonais.
Aujourd'hui

Le Trophée RLD, c’est aussi sur OMtv

«Avant-Match» et «L’après-Match» sont de retour ce samedi à l'occasion de premier match des Olympiens au stade Vélodrome..
Aujourd'hui

La Juve, «Vieille Dame» éternelle

La venue de la Juventus de Turin, samedi, pour le 2e Trophée Robert Louis-Dreyfus, est une façon de fêter le football avec une véritable institution composée de stars. Une belle première pour la saison 2015-16 au stade Vélodrome.