Diawara : «Aucun joueur n’aime le banc»

07 fév 2013 Par 
F.R.
Photos © 
Y. Parienti
Blessé, opéré et absent pendant de long mois, Souleymane Diawara retrouve peu à peu ses sensations mais il a encore besoin de temps pour être à 100%.

Comment te sens-tu après cette défaite à Nancy ?
Après une défaite, on n’a pas toujours bonne mine. En plus, on avait la chance de pouvoir recoller les Lyonnais et mettre le quatrième à sept points.

Comment l’expliques-tu ?
On calcule peut-être un peu trop puisqu’on avait vu les résultats avant. Il fallait gagner pour rejoindre le deuxième et ne pas laisser échapper le PSG. Il faut faire abstraction de tout ça. Il faut se concentrer sur notre jeu afin de prendre un maximum de points.

Nancy était pourtant à la portée de l’OM…
Alo’o Efoulou et Bakar nous ont perturbés par leurs courses et leurs appels croisés. Ils ont de la qualité et ont posé des problèmes à certaines équipes. Tout ce qu’ils ont tenté, ils l’ont réussi. Il faut leur tirer un coup de chapeau.

L’OM a encore pris un but sur coup de pied arrêté…
Il n’y a pas d’explication. On les travaille à l’entraînement. Il faut vite trouver ses solutions pour arrêter cette hémorragie. Il y a un manque de concentration mais sur le but contre Nancy, le corner est bien tiré et André Ayew n’a pas pu la sortir. Sur les autres buts pris sur coups de pied arrêtés, on manque de concentration.

Au classement, Paris est à six points, Lyon à trois et derrière le quatrième est à quatre longueurs. Regardes-tu devant ou derrière ?
On regarde devant. Il faut éviter de regarder un bas. Il y a une expression d’un alpiniste qui disait : « Pour monter plus haut, il ne faut pas regarder en bas ». C’est pareil pour nous, pour rester en haut, il ne faut pas regarder derrière. En regardant derrière, on se met une pression supplémentaire en se disant que si on ne gagne pas, ils vont nous rejoindre. Là, on se dit qu’il faut gagner pour rattraper ceux qui sont devant. On peut rejoindre Lyon et Paris, j’espère qu’on le fera.

Sur un plan plus personnel, comment te sens-tu ?
Je me sens de mieux en mieux. Rien ne remplace la compétition. On a beau s’entraîner mais quand tu ne joues pas tu as du mal à retrouver tes moyens physiques. Là, j’ai enchaîné deux matches d’affilée mais je ne suis pas à 100%.

Quand penses-tu être à ton meilleur niveau ?
Ce n’est pas évident, je sais que je ne suis pas à 100%. Je parle beaucoup avec Franck Passi qui a subi la même blessure. J’ai été éloigné des terrains pendant sept mois et demi et le docteur disait qu’il me fallait autant de temps pour retrouver mon meilleur niveau. J’espère que cela sera plus rapide car je n’ai pas envie d’attendre.

Tu n’es plus un titulaire indiscutable. Comment le vis-tu ?
Je suis un compétiteur, donc c’est dur. En mon absence, Lucas Mendes a joué et il a fait de bons matchs. C’est à moi de travailler plus pour gagner une place de titulaire. Cela ne me plaît pas d’être sur le banc. Aucun joueur n’aime le banc.


Actualités Équipe pro

sam 24 sep

14 h - Le flash du 24 septembre 2016

Les dernières infos avant OM-Nantes et l’avis de la capitaine olympienne Caroline Pizzala sur son adversaire du week-end avant PSG-OM en D1 féminine : voilà le programme de votre flash du samedi 24 septembre.
sam 24 sep

La sécurité au service de tous

Pensez à arriver tôt au stade pour passer sans encombre les contrôles de sécurité et ne pas rater le début de la rencontre.
sam 24 sep

OM-Nantes : 1 suspendu et 3 Olympiens en danger

Le point sur les cartons Olympiens avant OM-Nantes (7e journée de Ligue 1 2016-17).
sam 24 sep

Vainqueur : «On doit prendre nos responsabilités»

Invité de l’émission Veille de match, avant OM-Nantes (7e journée de Ligue 1 2016-17), William Vainqueur est notamment revenu sur la défaite à Rennes (2-3) en déchargeant son entraîneur, Franck Passi, de toute responsabilité. Extrait.
sam 24 sep

Veille de Match avant OM-Nantes, avec Vainqueur et Durand

William Vainqueur est l’invité exceptionnel de Veille de match à 24 heures d’OM-Nantes (7e journée de Ligue 1 2016-17). L’occasion d’évoquer son parcours en compagnie du responsable de la cellule de recrutement olympien Jean-Philippe Durand. Il sera également question de l’adversaire, le FC Nantes de René Girard, lui aussi en quête de victoire après un début de saison compliqué.
sam 24 sep

OM-Nantes : les 18 Olympiens

Saison 2016-17 - Ligue 1 - 7e journée - OM-Nantes : le groupe olympien.
sam 24 sep

Dernière séance avant OM-Nantes

La séance d’entraînement des Olympiens du samedi 24 septembre 2016.
sam 24 sep

Ligue 1 - 7e journée : les résultats

Saison 2016-17 - Ligue 1 - 7e journée : les résultats.