Remy : «Je sais que ça va revenir»

08 déc 2012 Par 
E.J. (avec J.A.)
Photos © 
Y.P.
Buteur face à Lyon, Loïc Remy remonte la pente après un début de saison marqué par les blessures. Il s'est arrêté quelques minutes pour nous parler de son cas et de ses ambitions.

Loïc, que retiens-tu du match à Nicosie jeudi (3-0) et de l’élimination d’Europa League ?
C’était difficile. On a eu pas mal de déchets dans le jeu même si on avait une équipe assez jeune. Ca n’enlève pas qu’on a manqué d’application. On avait l’impression qu’on manquait de motivation et le score reflète bien ce qu’on a produit à Chypre. En Europa League, on aurait pu mieux négocier les matches retours notamment, car on a eu l’occasion de se qualifier mais on ne l’a pas fait, avec des regrets. Dans ces compétitions, il n’y a pas de place pour l’à-peu-près notamment dans des matches qu’on aurait pu gagner mais qu’on a laissé filer. Je n’avais jamais joué l’Europa League et ça reste un très bon niveau, pas si éloigné que ça de la Champions League, si ce n’est un peu moins d’intensité. Et encore.

Retour à la L1 désormais où vous restez très bien placé…
On a encore la chance d’être au contact des premiers. Après notre début de saison tonitruant, on a un peu baissé le pied et les autres équipes auraient pu s’échapper mais ça n’a pas été le cas. On a eu de la chance d’autant que, malgré les blessés et les pépins, le groupe vit très bien. On sait qu’on peut faire mieux, surtout en voyant le début de saison qu’on a effectué alors que tout le monde était à 100%. Ca montre qu’on peut faire de bonnes choses. Il faudra bien négocier les matches qui arrivent jusqu’à la trêve et engranger des points.

Ce début de saison n’a pas été facile pour toi, comment l’as-tu vécu ?
J’ai été blessé juste avant l’Euro et ça a été difficile pour moi alors que j’avais fait tout les qualificatifs. C’est du passé et j’essaie d’évacuer tout ça désormais et me re-concentrer sur ce que j’ai à faire. Je n’ai pas été épargné et c’est une année plus compliquée que les autres mais je suis quelqu’un qui ne renonce jamais. Je sais que ça va revenir.

Comment expliques-tu cette série noire ?
J’ai pas mal tiré la corde et j’en ai fait les frais. J’ai beaucoup enchaîné et mon corps a dit «stop». J’en fais encore les frais mais c’est bien fait pour moi car j’aurais dû m’arrêter à temps. Mon objectif est désormais de revenir au plus vite car mon équipe a besoin de moi, mais sans faire n’importe quoi.

Au fond de moi, j’étais content de marquer mais ça n’avait pas de sens car on perdait 4-0

Tu as marqué ton premier but en L1 face à Lyon, ça t’a fait du bien ?
J’ai toujours à cœur de jouer contre mes anciens coéquipiers et, ici, face à mon club formateur. Au fond de moi, j’étais content de marquer mais ça n’avait pas de sens car on perdait 4-0. J’espère juste que ce but en amènera d’autres mais je ne fais pas de fixation sur le but. Je travaille et je connais mes qualités. On veut toujours tout, tout de suite, surtout en France. C’est dommage mais on accepte et je sais que je bosse bien. Ca va revenir et tout le monde sera content.

Pendant cette période délicate as-tu parlé avec le coach ?
J’ai eu l’occasion de parler avec lui.  Il m’a dit ce qu’il comptait faire de moi cette année, qu’il me faisait confiance et qu’il avait envie que je retrouve mon meilleur niveau. Je lui ai dit que je faisais tout pour revenir au top en me sentant déjà bien dans mon corps. C’est quelqu’un qui est à l’écoute et dont la porte est ouverte si besoin. Quand il a quelque chose à dire, il le dit et ne se cache pas. J’aime bien ce comportement. C’est mieux que quelqu’un qui ne dit rien et garde tout pour lui. J’aime sa façon d’entraîner et de procéder avec nous. On garde plus le ballon et on joue plus que l’an dernier. Le coach insiste beaucoup là-dessus en évoluant haut sur le terrain et en se créant des occasions en passant par les côtés. On est à l’écoute et on essaie de l’appliquer sur le terrain.

Comment abordez-vous le match face à Lorient dimanche au Vélodrome ?
Je me méfie de ces équipes. Elles ont une culture de jeu et ont un entraîneur qui connait bien le football. Il va falloir se méfier. J’ai souvent été en réussite face à ce club (6 buts inscrits) mais je sais que je ne mettrai pas à chaque fois un doublé face à eux. Mais si je peux marquer, je ne vais pas me priver. Ca me fera du bien, ainsi qu’à l’équipe. On sait qu’on a un coup à jouer vu les matches de ce week-end pour rattraper Lyon (qui joue le derby face aux Verts dimanche soir).

L’OM peut réaliser son meilleur début de saison depuis 1998-99, ça t’inspire quoi ?
Ca prouve qu’on a cet état d’esprit de ne rien lâcher. Le travail paye et on récolte tout ce qu’on fait de bien depuis le début de la saison.


Actualités Équipe pro

Aujourd'hui

Mesloub : «L’OM a des difficultés, comme nous»

Walid Mesloub, qui vient de prolonger d’une saison à Lorient, espère que les Merlus seront capables de prendre des points à Marseille.
mer 24 aoû

Ripoll : «Montrer un beau visage à Marseille»

Avec trois cartons rouges en deux matches de championnat, Lorient n’a jamais fini un match à onze et n’a pas encore remporté le moindre point. L’entraîneur des Merlus veut commencer par cela pour mettre son équipe sur les bons rails.
mer 24 aoû

Un Olympien en danger contre Lorient

Après deux journées de Ligue 1 2016-17, un seul joueur de l’OM est sous la menace d’une suspension en cas d’avertissement.
Aujourd'hui

La sécurité au service de tous

Pensez à arriver tôt au stade pour passer sans encombre les contrôles de sécurité et ne pas rater le début de la rencontre.
Aujourd'hui

Dernière séance avant OM-Lorient

L’entraînement des Olympiens du jeudi 25 août 2016.
Aujourd'hui

14 h - Le flash du 25 août 2016

Toute l'actualité olympienne à la mi-journée et dans le flash du jeudi 25 août 2016.
Aujourd'hui

L'entraînement du jeudi 26 août 2016 en photos

L'entraînement des Olympiens au centre Robert Louis-Dreyfus du jeudi 26 août 2016, à la veille d'OM-Lorient (3e journée de Ligue 1 2016-17).
Aujourd'hui

Khaoui : «Je me sens bien ici»

A la veille de la réception de Lorient, vendredi à 20h45 au stade Vélodrome dans le cadre de la 3e journée de Ligue 1 2016-17, Saïf-Eddine Khaoui est l’invité de Veille de match. Le jeune attaquant olympien, arrivé cet été en Provence, a notamment évoqué son intégration et ses débuts dans le monde professionnel. Extrait.