Deschamps : «Gignac a besoin de temps de jeu»

24 fév 2012 Par 
E.J.
Photos © 
Y.P.
Après presque trois mois d’absence, André-Pierre Gignac pourrait faire son apparition dimanche à Brest. «Si je le prends, c’est qu’il est susceptible d’entrer» annonce Deschamps. Le début d'un retour progressif.

Sur le banc face à l’Inter pour la première depuis début décembre et sa blessure à Caen, André-Pierre Gignac n’est pas entré face aux Italiens mais c’est une nouvelle étape franchie par l’attaquant dans son retour aux affaires. S’il s’est échauffé, le contexte et l’enjeu n’autorisaient pas vraiment une entrée en jeu comme l’a expliqué Didier Deschamps ce vendredi : «Vu le match et son déroulé, il était difficile de le faire entrer pour une rencontre de Champions League avec ce qu’il a vécu. Mais il a pu retrouver le parfum, le groupe, le vestiaire… qu’il se sente joueur, c’est bien sur le plan psychologique. Ce n’était pas le cas depuis longtemps mais il y aura encore d’autres étapes.»
Une nouvelle mesure de précaution prise en raison de la longue indisponibilité du joueur qui s’est étalée sur de très longs mois. «Il ne s’est pas arrêté 15 jours. Le dernier match qu’il a joué durant 90 minutes, c’était la finale de coupe de la Ligue en avril 2011 (contre Montpellier), rappelle Deschamps, il a eu deux opérations (aux adducteurs en mai et en décembre 2011), ce n’est pas deux dents arrachées. Il faut que le corps récupère, qu’il retrouve le rythme et les sensations.»

Gignac voulait jouer avec la réserve ce week-end

Ce que «Dédé» fait à l’entraînement avec le groupe depuis déjà une dizaine de jours où «il a le sourire et travaille devant le but» précise le coach qui révèle que l’avant-centre avait demandé à jouer avec la réserve ce week-end en CFA2 à Corte (victoire 0-1) : «Il aurait joué si ça avait été à domicile et ça aurait pu être bien pour retrouver des sensations  mais c’était plus compliqué pour un match à l’extérieur.»
Non, la «prochaine étape» n’a pas eu lieu en Corse mais elle pourrait intervenir en Bretagne dimanche à Brest (17h) pour l’ancien Toulousain qui a toujours aussi soif de jouer. «Si je le prends, il est susceptible d’entrer, annonce ainsi son entraîneur, il est dans le groupe et il a besoin de temps de jeu. Il sera là dimanche et on ira petit à petit.» Et même si c’est pour quelques minutes seulement, ce serait déjà une sacrée victoire.

Actualités Équipe pro

Aujourd'hui

L'orientation de la passe de De Ceglie ouvre un boulevard

Spartak Trnava 0-1 OM : le premier but de l'OM, refusé pour une position de hors jeu de Nkoudou, est marqué par une série de bonnes décisions. La position du corps de De Ceglie au moment de son premier contact avec le ballon, lui permet d'ouvrir un angle de passe déterminant pour la suite de l'action. Le une-deux le place en position idéale pour prendre le couloir et préparer dans les meilleurs conditions son centre. Action.
Aujourd'hui

Le programme des 13 internationaux olympiens

Treize internationaux quittent le club pour la première trêve internationale afin de rejoindre leur sélection respective. Entre le 2 et le 8 septembre, ils disputeront 21 rencontres soit amicales, soit qualificatives pour l'Euro 2016, l'Euro U21 2015, la CAN 2017, soit préparatoires au Mondial U18, soit pour une tournée.
Aujourd'hui

Spartak Trnava 0-1 OM : le match

Saison 2015-16 - Amical - Spartak Trnava 0-1 OM : le match.
Aujourd'hui

Kraichi : «Le coach voulait absolument gagner»

La réaction d’Abdelkader Kraichi après la victoire de l’OM en match amical en Slovaquie face au Spartak Trvana (0-1).
But
Aujourd'hui

Spartak Trnava 0-1 OM : le but de Lucas Ocampos (65e)

Saison 2015-16 - Amical - Spartak Trnava 0-1 OM : le but de Lucas Ocampos (65e)
Aujourd'hui

Pelé : «Un plaisir de jouer»

La réaction de Yohann Pelé après la victoire de l’OM en match amical en Slovaquie face au Spartak Trvana (0-1).
Aujourd'hui

Anguissa : «Toujours tout donner sur le terrain»

La réaction d’André-Franck Zambo Anguissa après la victoire de l’OM en match amical en Slovaquie face au Spartak Trvana (0-1).