Deschamps : «Dortmund me reste en travers de la gorge»

25 aoû 2011 Par 
Laurent Oreggia
Photos © 
OMtv 2011
Si le tirage de Dortmund lui « reste en travers de la gorge », Didier Deschamps considère que « c’est jouable pour tout le monde », dans ce groupe qu’il qualifie de « très homogène ». La réaction du coach, joint par téléphone en direct par OMtv.

Le tirage

« J’aurais plus eu le sourire sans Dortmund. C’est un groupe très homogène. Tout peut arriver. C’est jouable pour tout le monde. Et l’ordre des matches aura son importance. Gagner le premier match est toujours important. Optimiste ? Il faut l’être, et avoir de l’ambition pour nous qualifier pour la 2e année consécutive en 8e de finale ».

Arsenal

« Cela reste un grand. Et avec les 75 millions récoltés lors des transferts, je ne pense pas qu’ils resteront comme ils sont actuellement. De grosses pointures risquent d’arriver d’ici la fin du mercato. Je les ai regardés hier contre l’Udinese, c’est jeune, certes. Mais il y a du talent devant avec Gervinho, Van Persie et Walcott ».

Dortmund

« C’est ce qui me reste en travers de la gorge. Sans cela, j’aurais passé une meilleure après-midi. C’est une équipe portée vers l’avant, avec un public qui pousse très fort derrière elle. Elle est à l’image du foot allemand. Jeune et athlétique. C’est une formation qui, je crois, n’a perdu qu’un match l’an dernier en championnat. Logiquement, elle est plus du niveau d’un 2e ou 3e chapeau que d’un 4e. »

Olympiakos

«  Sur le papier, Olympiakos est un peu en dessous, mais c’est une équipe habituée à la Champions League. La réception en Grèce sera très très chaude. Je peux en parler car nous étions allés là-bas avec Monaco. Ce n’est jamais facile. Mais ils auront ensuite eux-aussi un déplacement volcanique au Vélodrome où nos 40 000 feront du bruit comme 60 000 ».