Que deviens-tu ? Hamada Jambay

24 juin 2011 Par 
E.J. - Photos : OM4Ever - Albalad
Photos © 
Le latéral formé au club des années D2 et de la remontée a des affaires aux Comores où il était entraîneur jusqu’en février dernier.

A l’instar de Marquet, du regretté Wacouboué ou encore de Libbra et Asuar, Hamada Jambay a fait partie de cette génération de Marseillais formés à l’OM qui ont grandement aidé le club lors du passage en D2 au milieu des années 90. Latéral droit explosif, le natif des Comores joue un match en première division en 93-94 avant de devenir un pilier de la fière équipe qui a joué au rang inférieur de 1994 à 1996.
L’OM de retour parmi l’élite en 1996-97, il est un titulaire inamovible lors des deux premières saisons au cours desquelles il inscrit des buts d’anthologies face à Lens et Montpellier (voir plus bas) qui ont longtemps trusté le Top But d'alors. En 1998-99 et l’arrivée de Patrick Blondeau, Jambay joue moins et glisse peu à peu vers le banc. 
Il est alors temps de quitter le cocon marseillais pour Toulouse où il joue deux saisons avant que le club s’écroule… Ce joueur sérieux rebondit finalement à Sedan en Ligue 2 où il évolue durant quatre saisons jusqu’à la remontée en 2006. Hamada disparaît quelque peu par la suite et refait entendre parler de lui dans ses Comores il y a peu. S’il s’est reconverti dans les affaires, il devient aussi entraîneur du Djabal club d’Iconi (sa ville natale) avec qui il remporte la coupe, premier trophée de l’histoire du club. Lassé de voir les meilleurs joueurs quitter l’équipe, il raccroche en février dernier et vit toujours aux Comores.