«Marseille, c’est très spécial pour moi»

16 déc 2010 Par 
E.J. (photos : Y.P.)
Photos © 
Salle de presse comble et un petit quart d’heure de retard quand Didier Deschamps et José Anigo présentent officiellement aux journalistes Rod Fanni qui s’est engagé pour deux ans et demi avec l’OM. Si le latéral explique que «tout est allé très vite», il s’annonce déjà «prêt». Interview.

Rod, tu passes de Rennes à Marseille en une journée, ça change ?
C’est clair que ça change à tous les niveaux. Et notamment au niveau de mon accueil, il y avait beaucoup de monde et les médias étaient déjà là dès mon arrivée. C’est un changement de dimension même si je n’irai pas jusqu’à dire que j’ai été impressionné. Mais l’accueil m’a étonné et les installations sont magnifiques. Tout a été très vite mais ça fait quand même un moment qu’on en parle, j’ai donc eu le temps d’y réfléchir et je suis prêt.

Quelle est ton premier sentiment ?
Je suis très heureux. C’est une bonne surprise et j’espère beaucoup de bonnes choses ici. Tout le monde sait que je suis d’ici et je connais tout l’engouement qu’il y autour de ce club dont j’étais supporter étant jeune.

Qu’est-ce qui a fait que ton choix s’est porté sur l’OM ?
C’est un package : le club, son ambition et la Champions League, ce que tout joueur veut faire dans sa carrière. C’est un grand challenge pour moi. Comme je l’avais répété auparavant, ma première priorité c’était l’étranger. Mais l’OM s’est positionné et ça m’a fait réfléchir. Car si c’était un autre club français, je n’aurai même pas réfléchi. 

«Lyon, ce sera un match à challenge et j'ai hâte d'y être»

Tu es natif de Martigues, revenir dans la région a fait partie de ce choix ?
J’y pense depuis les premiers contacts. Marseille représente quelque chose de très spécial pour moi. J’ai perdu mon père à six ans et, quand je vois le chemin parcouru depuis je pense à lui, à mon quartier, à mes potes quand on allait voir les matches de l’OM au bar ou au stade… C’est très spécial pour moi.

Que vas-tu apporter à la défense olympienne ?
Je vais apporter mes qualités physiques et ma vitesse. Il faudra que je démontre beaucoup offensivement et défensivement. Le travail défensif, c’est ce qui passera toujours avant tout et je devrai amener ma solidité.

Tu viens pour suppléer Azpi qui s’est gravement blessé, comment envisages-tu son retour ?
On sait très bien qu’il va revenir. On parle de concurrence à l’OM mais il y en avait aussi à Rennes. Il faut gagner sa place. J’ai fait ce choix et je l’assumerai jusqu’au bout.

Dès dimanche, tu joueras un choc face à Lyon, comment l’abordes-tu ?
C’est un match à challenge mais, même si ça avait été un match moins médiatisé, je l’aborderais de la même manière. Ca reste Lyon, avec tout le battage médiatique autour, mais je le prends sereinement. Et j’ai surtout hâte d’y être.