Azpi : «Une grande étape dans ma carrière»

28 juin 2010 Par 
Emmanuel Jean
Photos © 
Photos : Yannick Parienti 2010
Interview du nouveau latéral droit de l’OM, César Azpilicueta Tanco, qui vient de s’engager pour quatre ans avec l’OM.

Sous un soleil de plomb qui doit lui rappeler son bouillonnant Pays Basque, César Azpilicueta Tanco, que l’on appellera «Azpi» comme il nous l’a conseillé, a vécu sa première journée d’Olympien. Présent au centre d’entraînement Robert Louis-Dreyfus dans la matinée, il a été impressionné par ces installations «bien plus grandes» que celles de son ancien club d’Osasuna. Présent pour la remise des équipements avec ses coéquipiers, il s’est ensuite gentiment prêté à une séance photo et une interview dans un bon Français pour les médias du club.
Professionnel et souriant, il est allé parapher son contrat de 4 ans avec l’OM dans l’après-midi. Il portera le numéro 2 laissé vacant par Garry Bocaly. Interview.

Le nouveau latéral droit de l'OMAlors comment doit-on t’appeler, Azpilicueta, César, Azpi ?
Azpi, c’est plus facile. J’ai un nom assez long et compliqué à prononcer mais vous pouvez m’appeler comme vous voulez.

Quelles sont tes premières impressions sur Marseille, le centre d’entraînement et tes coéquipiers ?
Je suis très content d’être ici. L’OM est un grand club. J’ai vu toutes les installations du centre d’entraînement. C’est immense et je pense que l’on va pouvoir faire de bonnes choses ici.

Pourquoi as-tu choisi l'Olympique de Marseille ?
L’OM m’a montré qu’il avait confiance en moi. Je crois que je pourrai apporter beaucoup de choses à cette équipe mais je vais aussi pouvoir bien progresser.

Tu as une belle réputation en Espagne, on parle de toi comme d’un grand espoir, la Ligue 1 peut être une belle progression pour toi ?
Venir à Marseille est une étape très important dans ma carrière. Je vais essayer d’apporter mon football dans un championnat qui est différent de la Liga. Ce changement est important pour moi.

Qu’est ce que tu connais du football français ?
Je connais toutes les équipes et beaucoup de joueurs. A Osasuna, j’avais des coéquipiers qui connaissaient ce championnat et ils m’en ont dit beaucoup de bien. J’espère que ça va bien se passer pour moi mais aussi pour l’équipe.

Il s’agit de Ludovic Delporte ?

Oui, il y avait Ludovic mais aussi Jaroslav Plasil qui est depuis parti à Bordeaux. Les deux m’ont dit beaucoup de bien de la Ligue 1. Et ils sont contents pour moi, contents que j’ai rejoint ce championnat.

Quelle est l’image de l’OM en Espagne ?
C’est un club très réputé qui a d’ailleurs joué contre le Real Madrid lors de la dernière Champions League. Tout le monde sait en Espagne qu’il s’agit de l’un des plus grands clubs français.

Tu vas côtoyer des joueurs comme Lucho, Gaby Heinze ou Mamadou Niang, es-tu heureux de pouvoir évoluer à leurs côtés ?
Jouer avec grand joueurs est quelque chose d’important pour moi. Cela va me permettre de progresser et d’améliorer mon football. Je suis encore très jeune, je n’ai que 20 ans (21 ans fin août) et je vais apporter mon maximum pour l’OM.

Tu vas découvrir la Champions League avec l’OM, c’est important pour toi ?
C’est une compétition très importante pour moi. Jouer la «Champions» est quelque chose dont je rêve depuis mon enfance. Je suis donc très content de découvrir cette compétition avec Marseille cette saison.

As-tu déjà parlé avec Didier Deschamps qui est Basque comme toi ?
Nous avons discuté quelques minutes mais je pense que l’on aura le temps de mieux se connaître durant les prochains jours.