L’OM clôt le chapitre dans l’effervescence médiatique

30 avr 2009 Par 
E.J.
Photos © 
Dans une Commanderie bondée de public et de journalistes, tour à tour Erik Gerets, Pape Diouf et Mamadou Niang ont commenté l’annonce du départ du coach mais préviennent que désormais toute la concentration doit se porter sur la fin de saison.

Si le soleil qui régnait ce jeudi sur Marseille prêtait plutôt au farniente en ces derniers jours de vacances, la Commanderie était affairée ce jeudi. Deux jours après l’annonce du départ d’Erik Gerets, la grosse centaine de supporters venue assister à l’entraînement matinal venait s’ajouter à la masse de journalistes présents sur place. De quoi créer une belle effervescence.
Et alors que tous se demandaient quelle allait être la réaction des joueurs, leur motivation sur la pelouse lors de la séance apportait vite la réponse. Mamadou Niang le confirmait quelques minutes plus tard en conférence de presse : «On profite des derniers entraînements avec le coach et ça s’est très bien passé aujourd’hui. On a vécu de très bons moments avec lui. C’est un très bon entraîneur et quelqu’un de grand humainement. Je suis fier et heureux d’avoir passé un an et demi avec un tel coach. J’ai des regrets évidemment mais il faut respecter le choix de l’homme.» Et devant les multiples caméras et micros, les mots d’Erik Gerets étaient particulièrement attendus quelques minutes avant le passage de l’attaquant sénégalais. Si l’on sentait chez lui l’envie de tourner la page et de se concentrer sur le match de Toulouse, il a bien évidemment livré quelques mots sur son départ. Et notamment sur les marques de sympathie du public marseillais. «Bien sûr que ça me touche et ce serait assez grave si ça ne me touchait pas» lançait-il, expliquant avoir finalement avancé d’une semaine son annonce. Et de faire preuve d’envie et d’optimisme pour les semaines à venir : «Je n’ai eu que des bons moments alors pourquoi les derniers ne le seraient pas ? Puisque la motivation n’a jamais été aussi grande chez mes joueurs, je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas vivre une fin de championnat fantastique.» (à lire également : «E. Gerets : «Pas de changement dans le comportement des joueurs, bien au contraire»).

Pape Diouf : "l’OM aura à sa tête un entraîneur de grande qualité"

[IMG43926#R]

Là encore, Mamadou Niang, qui était en quelque sorte la parole du groupe dans cette journée étonnante, validait tout cela, lui qui faisait partie des joueurs informés en primeur par le coach quelques jours avant : «Nous l’avons très bien pris. Pour l’instant, nous allons mettre tout ça de côté et nous concentrer sur le championnat. Il faut rester sur cette voie. Nous allons tout faire pour terminer à la première place. Pour le coach car c’est son œuvre mais aussi pour nous et pour les supporters.»
Et s’il n’était pas annoncé, le passage de Pape Diouf en salle de presse pour sa première prise de parole cette semaine, a naturellement suscité un vif intérêt de la presse avant, pendant et après son intervention devant les micros où il a usé à la fois d’ironie et d’humour, tout en livrant clairement son message. Si le président a apporté des éclaircissements sur ce départ, il a aussi appelé à une «union sacrée autour du club» pour les dernières semaines de compétition.
Bien évidemment, il a également donné son sentiment sur le sujet, lui qui avait fait venir Erik Gerets à l’OM fin septembre 2007. «Il a une personnalité très forte et son départ fait plus de bruit que celui d’un autre. Et quand on crée des relations fortes d’estime et d’amitié comme nous avons pu le faire, je ne peux pas me réjouir de son départ. Il a ses raisons et c’est un homme conscient de ce qu’il fait. A un moment donné, c’est à chacun de se déterminer et il l’a fait» confiait-il mais ne pouvait éviter la question qui brûlait toutes les lèvres : L’OM lui a-t-il déjà trouvé un successeur ? «De toute façon, comme j’ai déjà eu à le dire, l’OM aura à sa tête un entraîneur de grande qualité» coupait-il court. Désormais place à la fin de saison.   

Centre RLD

Actualités Équipe pro

lun 04 mai

Le calendrier des prétendants à l'Europe

A trois journées de la fin, voici le calendrier de Monaco, Saint-Etienne, l'OM et Bordeaux pour la 3e place, qualificative pour les tours préliminaires de la Ligue des champions, et les 4e et 5e places qualificatives pour la Ligue Europa.
lun 04 mai

Trophées du football : votez pour Ayew

Le second but d’André Ayew à Reims est en lice pour l’élection du plus beau but de la saison 2014-2015.
lun 04 mai

Objectif Match S3E35 : le trailer

Malgré quatre défaites consécutives et des objectifs revus à la baisse, les Olympiens s'accrochent et restent fidèles à leur ligne de conduite dans l'espoir de retrouver le podium. Travail, bonne humeur et disponibilité sont au programme de cet épisode 35 de la saison 3 d'Objectif Match, «S'accrocher», à suivre dès ce lundi 4 mai à 19h10.
lun 04 mai

Gignac entre dans l’histoire de l’OM

En inscrivant son 20e but de la saison à Metz, André-Pierre Gignac entre dans un cercle très fermé de buteurs olympiens.
lun 04 mai

Payet, meilleur parmi les meilleurs

Dimitri Payet a délivré sa 14e passe décisive de la saison face à Metz. Cela conforte un peu plus son statut de meilleur passeur de la Ligue 1. Cela le situe parmi les tous meilleurs au niveau européen.
lun 04 mai

«S’ils marquent, je pompe »

Un adjoint de Marcelo Bielsa lance un défi à plusieurs joueurs sur un exercice technique. Après l’avoir perdu, beau joueur, il exécute, sous les yeux des joueurs, 50 pompes...
lun 04 mai

Un jour à l'OM du lundi 4 mai 2015

Dans notre édition, les résultats définitifs de la 35e journée et le classement complet de la Ligue 1. Edition spéciale consacrée ensuite à la victoire de l’équipe CFA2 à Arles-Avignon (0-2), avec des réactions et des images exclusives de notre journaliste Williams Amato.
lun 04 mai

Objectif Match - S3E35 : «S’accrocher»

Les joueurs veulent mettre fin à la rumeur selon laquelle ils auraient baisser les bras à quatre journées de la fin. Avant le déplacement à Metz, qui doit permettre de stopper une série de quatre défaites consécutives, chacun affiche son meilleur visage. En pleine spirale négative, l’OM veut croire en l’impossible : retrouver le podium dorénavant à 5 points.