OM-Lyon a-t-il supplanté PSG-OM ?

19 oct 2006 Par 
Laurent Oreggia et Sidonie Canetto
Photos © 
Superbe sommet sportif, la rencontre OM-Lyon de dimanche s’accompagne d’une réelle effervescence médiatique. A-t-il, en cela, supplanté le « classico » PSG-OM ?

Une salle de presse de la Commanderie pratiquement à guichets fermés hier. Une page pleine dans La Provence garnie d’articles et d’échos ce matin et un sondage exclusif dans L’Equipe. La couverture médiatique d’OM-Lyon monte en régime ces dernières heures.
L’enjeu sportif d’une confrontation entre le leader et son dauphin, l’opposition de style entre les présidents Pape Diouf et Jean-Michel Aulas, et la 1000e de Canal+, autant « d’angles » de sujets qui animent les débats et les stylos.
Dimanche, le quotidien La Provence a prévu de consacrer quatre pages spéciales à la rencontre. Tandis que la tribune de presse affichera sans nul doute complet. Un traitement médiatique jusque là observé pour le seul OM-PSG. Le « classico » aurait-il été supplanté ? Nous avons interrogé sur ce thème plusieurs journalistes habitués de la Commanderie.

OM-Lyon a-t-il supplanté OM-PSG ?
«OM-Lyon est en train de le remplacer. Le feuilleton Ribéry y a contribué cet été»
, estime Laurent Blanchard de La Provence. «D’ailleurs notre dispositif sur ce match ressemble à celui que nous avions sur PSG-OM, avec une augmentation progressive de notre pagination jusqu’au jour de la rencontre».
Pour Hélène Foxonet, correspondante marseillaise de L’Equipe, les deux oppositions se différencient car «les rencontres entre Marseille et Lyon se limitent essentiellement à du sportif. On ne ressent pas cette fièvre propre aux PSG-OM qui peut basculer à tout moment. Là, avec OM-Lyon on assiste au contraire à une rivalité sportive très intéressante».
«Il me semble que pour les supporters marseillais la rivalité reste plus forte avec Paris, voire St Etienne plutôt qu’avec Lyon»
, considère quant à lui Lionel Dian, correspondant à Marseille de la radio RMC Infos.
[IMG41450#R]«La suprématie incontestée de Lyon a fini par titiller l’OM, qui ne peut plus accepter ça. Côté marseillais, la machine s’est remise en marche pour ne plus se résigner à cette espèce de fatalité», avance Renaud Lavergne, de l’AFP. «Une chose est certaine, plus le PSG sera mauvais, plus la rivalité OM-Lyon s’exercera»

Cette rivalité est-elle bénéfique ?
«Il faut toujours une dualité, sinon le championnat serait trop mièvre. Il y a eu la rivalité avec St Etienne, avec Bordeaux, avec Paris et là Lyon a émergé. Cela nous offre donc cette opposition entre les deux « Olympiques », et le football a besoin de ce type de concurrence», répond Jean-Paul Delhoume, du quotidien La Marseillaise.
«C’est un phénomène tout à fait normal qu’une rivalité s’exprime dans une compétition. On l’observe dans tous les championnat du monde», appuie Renaud Lavergne.
«Si l’OM l’emportait ce serait en tout cas bon signe pour l’avenir»
, souligne enfin Bruno Angelica, du Dauphiné Libéré.

[IMG41449#L]Leurs pronostics pour dimanche
Peu sont les journalistes qui apprécient l’exercice, forcément piège, du pronostic, mais ils ont bien voulu s’y prêter pour nous.
Laurent Blanchard (La Provence) : «Le cœur répond 2-1. Et objectivement je crois vraiment que l’OM a les moyens de s’imposer»
Renaud Lavergne (AFP) : «2-1 pour l’OM»
Lionel Dian (RMC Infos) : «Je pense que Marseille va s’imposer. A priori, on s’attend à un score serré, un 2-1. Qui sait ? Peut-être aurons-nous droit à une surprise, un 3-0»
Hélène Foxonet (L’Equipe) : «Je crois à une victoire de l’OM, 2-1, avec des buts de Niang et Ribéry. Et de Fred, côté lyonnais, s’il joue»
Jean-Paul Delhoume (La Marseillaise) : «Je vois bien l’OM gagner 2-0. Les Lyonnais restent sur 10 victoires consécutives, mais toute série doit s’arrêter un jour»
Bruno Angelica (Dauphiné Libéré) : «2-1 pour l’OM avec des buts de Niang et Ribéry, et de Juninho pour Lyon»

Olympico