CFA 2 : C’est l’heure de la reprise

11 aoû 2006 Par 
Fred Rostain
Photos © 
Samedi, la réserve de l’Olympique de Marseille attaque son championnat face à l’un des ténors du CFA 2, Hyères. Pour l’entraîneur marseillais, Christian Larièpe, l’objectif de la saison est de remonter en CFA.

Quels sont vos objectifs cette saison ?
L’objectif immédiat est de bien commencer le championnat en sachant que l’équipe qui débutera samedi risque d’évoluer. Il faudra attendre quelques matchs pour connaître l’effectif définitif. Ce n’est qu’à ce moment que l’on pourra se fixer de vrais objectifs. Mais le but reste de sortir de ce piège qu’est le CFA2. Il faut rester aussi objectif en sachant que le groupe risque d’évoluer. A la fin du mercato, on aura plus d’indications quant à nos réelles possibilités.

Vous attaquez le championnat par Hyères, une équipe qui a fait un bon championnat l’an passé…
L’an dernier, ils ont joué la montée tout au long de la saison. Au match aller, ils étaient nettement devant mais ils ont ensuite connu une mauvaise période. C’est l’équipe qui m’a fait la meilluere impression l’année dernière. Je regrette qu’ils ne soient pas monté car, pour moi, c’est l’équipe qui jouait le mieux au football. C’est un gros morceau et je suis persuadé qu’eux aussi ont des objectifs ambitieux cette saison.

La préparation et les matchs amicaux vous ont donné satisfaction ?
On a fait de bons matchs de préparation avec un effectif qui n’est pas vraiment un effectif de CFA. Ces rencontres ont été très intéressantes. Mais entre la préparation et la compétition, il y a un pas qui est grand. Il faudra confirmer nos prestations en amical pour véritablement avoir une idée.

L’équipe est composée de joueurs qui étaient déjà dans le groupe l’an passé, de 18 ans qui montent d’un cran et de joueurs professionnels. N’est-ce pas trop difficile de faire prendre la  mayonnaise ?
Non au contraire, c’est très facile. On a un effectif idéal. Il y a de jeunes joueurs qui grimpent des 18 ans, une deuxième partie possède l’expérience de l’an passé et une troisième partie est composée de joueurs pros qui, durant les matchs amicaux, a joué le jeu de façon remarquable. C’est pour cela qu’il faut attendre car ce qui va se passer au mois d’août risque de ne pas durer. C’est pour cela que je suis mesuré. J’attends de voir ce qu’il va se passer dans les prochaines semaines pour véritablement fixer nos objectifs. Mais aujourd’hui, faire prendre la mayonnaise, c’est facile… Tout est facile lorsque l’on a de bons joueurs.