Marcelo Bielsa, chantre de la passion

14 juil 2015
Par 
Allan Chaussard
Photos © 
Allan Chaussard / OM.net 2015
Il s’est passé quelque chose d’assez exceptionnel ce lundi 13 juillet 2015 au centre Robert Louis-Dreyfus avec la rencontre entre le coach de l’OM et les supporters du club. Un moment unique, fort, totalement «Loco».

«Marcelo Bielsa le passionné» titrions nous au printemps 2014 lors de l’arrivée d’«El Loco»  à Marseille. Nous étions loin du compte. Les évènements de la veille au centre Robert Louis-Dreyfus donnent encore un peu plus de corps à la réputation du monsieur.
Travailleur discret, secret même, Marcelo Bielsa a changé ses habitudes lundi en offrant une séance d’entraînement avec ballon au public et aux journalistes conviés au centre Robert Louis-Dreyfus. Une première depuis sa prise de fonction à l’OM. Si personne ne s’y attendait, la mise en place du matériel sur le terrain du «haut» laissait présager la venue du technicien olympien sur la pelouse. En effet, il ne manque jamais une séance avec ballon.
Son arrivée depuis le bâtiment sportif professionnel n’est pas passée inaperçue. Les supporters, d’abord étonnés, ont rapidement entonné des chants à sa gloire. La presse, surprise, s’est alors précipité à la hâte à l’entrée du terrain pour capter la bonne image. Celle du coach saluant sourire aux lèvres ses fans avant de se concentrer sur son travail. Effet garanti.

Le foot dans la peau

Après la surprise, place à la découverte. Les observateurs ont eu là l’occasion, peut-être unique, de comprendre les méthodes de l’homme de Rosario lors d’une séance technico-tactique, mais leur attention s’est plutôt portée sur ses réactions.
Elles interpellent, forcément. Les non-initiés peuvent en effet être surpris par ses coups de sang, ses gestes d’agacement, ou ses discussions animées avec son staff, mais tout ceci n’a rien d’exceptionnel. Tel est le quotidien de l’OM sous son prisme. Pas une séance en présence de Marcelo Bielsa ne se déroule sans une série de réactions épidermiques de sa part et aucune ne se termine sans un long débriefing avec son staff, souvent au prix d’une longue marche au tour des terrains.
«El Loco» est ainsi. Il vit son métier avec sérieux et passion, sans tricher. Chaque détail compte, même le plus infime, comme un piquet décalé de quelques centimètres, une passe un peu molle ou un joueur inattentif. Un rien suffit à faire réagir le coach. Ceci explique en partie pourquoi il se montre rarement hors des matches. Le professeur préfère être jugé sur son travail et non sur son style.

La passion comme seul guide

Sa passion viscérale s’est exposée plus encore à la fin de l’entraînement quand, après le passage de ses joueurs, le coach argentin s’est présenté face aux supporters pour satisfaire les demandes de photos et d’autographes de ces derniers. Après quelques minutes, pris par l’engouement des fans et comprenant que le lieu ne permettrait pas de satisfaire tout le monde, Marcelo Bielsa s’en est allé pour retrouver les fans un peu plus bas après avoir traversé le terrain d’un pas décidé. Humblement assis sur une pierre, casquette à son effigie vissée sur le crâne, «El Loco» a pris le temps, près d’une demi-heure, pour contenter tout le monde. Un à un, chacun a pu repartir avec son souvenir : un selfie, une signature, une poignée de main ou un sourire. Une scène poignante et rare, surtout dans le monde du football.
Ces trois heures peuvent paraitre surréalistes, mais elles sont tout simplement à l’image du personnage Marcelo Bielsa, Un homme guidé par son amour du football, porté par la passion et les émotions.

Vidéo – L’arrivée de Marcelo Bielsa à l’entraînement sous les «Bielsa ! Bielsa !»

Photos – Le bain de foule de Marcelo Bielsa et des Olympiens

Vidéo – La marche de Bielsa