Christophe Parra : «On a pêché dans la finition»

10 jan 2016
Par 
Kévin Marcou, à Nîmes
Photos © 
OM.net 2016
La réaction de Christophe Parra après Nîmes 1-1 (4 tab à 3) OM - Saison 2015-16 - Coupe de France - 32e de finale.

- Christophe, une belle prestation de votre équipe, mais une séance des tirs au but implacable.
«Les tirs au but, ça va, ça vient. Un jour, ça réussit, un jour ça n’aboutit pas. Bravo à Nîmes, leurs joueuses ont été plus solides sur la séance de vérité.
«Nous avons réalisé une première mi-temps de qualité, en monopolisant le ballon et en s’imposant dans la maîtrise du jeu. Les filles se sont créé des situations intéressantes, j’en ai compté quatre. On a péché dans ce domaine. En rentrant avec deux buts d’avance à la mi-temps avec plus d’efficacité dans la finition, la deuxième mi-temps aurait été tout autre.
«En deuxième période, les filles ont été en difficulté sur le plan athlétique. On s’y attendait en raison du travail fourni durant la semaine. Il y a eu beaucoup trop de déchet, d’approximations sur le plan technique. On a un peu laissé le ballon à l’adversaire. Ça leur a permis de se créer quelques situations. Quand on perd un ballon dans les phases de conservation et de progression, on se met en danger. C’est le jeu.
«La réorganisation opérée par Gilles Agniel, le coach de Nîmes, nous a posé un peu plus de problèmes. Le manque de fraîcheur et le déchet nous ont mis dans la difficulté. Il y a des regrets de ne pas avoir fait le nécessaire sur la première période pour conclure les situations dans la finition.»

- L’élimination vous servira-t-elle pour la suite du championnat ?
«Oui. La qualité de l’adversaire d’aujourd’hui et notre qualité du match nous serviront pour préparer la réception de Toulouse, c’était aussi l’objectif de la journée. On apprend toujours de ses erreurs pour gagner en efficacité.»

- Le premier match de la phase retour arrive, dimanche prochain.
«On se prépare depuis lundi dernier pour appréhender au mieux ce premier rendez-vous contre Toulouse. On va dans un premier temps récupérer et dans un deuxième se remettre au travail pour être prêt.»

Réaction Coupe de France Féminine