OM 1-0 Servette : une large revue d’effectif

08 oct 2016
Par 
Frédéric Rostain, à Pierrelatte
Photos © 
Guillaume Chagnard / OM.net 2016
Les joueurs de Franck Passi se sont imposés 1 à 0 à Pierrelatte en amical face au Servette Genève grâce à un but de Khaoui en début de seconde période.

Avec l’absence des internationaux comme Sakai, Hubocan, Bedimo, Njie et Andonian, Franck Passi a composé une équipe hybride pour affronter en amical le Servette Genève, modeste huitième de D2 suisse, à Pierrelatte. Au coup d’envoi, Samba était dans les buts, les ailes étaient occupées par Zambo Anguissa, à droite, et Sané, à gauche, Lopez était lui positionné en meneur de jeu, derrière Gomis  avec Khaoui à droite et Sarr à gauche. Ces deux derniers ont beaucoup permuté pour mettre à mal la défense suisse. La formation de Thierry Braizat alignée en 5-4-1 jouait clairement le contre.
Les hommes de Franck Passi ont eu la possession du ballon tout au long de la première période. Les Genevois ont eu deux grosses opportunités en contre et les deux fois ils ont touché la transversale. Largement dominateurs, les Olympiens n’ont toutefois pas réussi à se montrer très dangereux sur les buts de Frick. Un coup de franc de Sarr et la vivacité du duo Khaoui-Gomis ont bien failli percer la défense à cinq du Servette mais cela n’a pas été suffisant. Sur la dernière action, Gomis a eu la plus gosse occasion marseillaise de la mi-temps. Sur une sortie de Frick, il a récupéré le ballon au point de penalty mais a manqué le cadre alors que les buts étaient vides…

L’OM n’a pas regretté bien longtemps cette dernière occasion puisqu’en début de seconde période, Khaoui trouvait la faille dans la défense suisse largement remaniée. Thierry Braizat avait effectué six changements à la pause. Franck Passi en a fait seulement trois. Mais la revue d’effectif ne faisait que commencer. Tout au long de la partie, le coach marseillais lançait dans le bain tous les joueurs emmenés dans le groupe pour ce match. Dubois, Dacosta, Zakouani, Porsan-Clemente, Gent, Goguey, Rabillard… Tous, hormis Escales, ont eu droit à des minutes de jeu. En face aussi, les changements ont été nombreux et le rythme de la rencontre s’en est ressenti. Après le but, il y a eu peu d’occasions, hormis deux têtes de Rabillard et une frappe dans un angle fermé de Porsan-Clemente. Samba s’est aussi illustré face aux rares assauts suisses mais le peu qu’il a eu à faire a été bien fait. La preuve, l’OM repart de Pierrelatte avec une clean sheet.
Si le match ne restera pas dans l’histoire, il a permis à Franck Passi de voir tous ses éléments à l’œuvre dans une rencontre grandeur nature. Cela a aussi permis de donner du rythme à Diarra et à d’autres joueurs qui ont peu joué.
Une bonne revue d’effectif dans l’optique des échéances à venir en somme…

Analyse Amical À ne pas manquer