Nantes 3-2 OM : panne d’extérieur

dim 12 fév à 23:20
Par 
Thierry Muratelle
Photos © 
Yannick Parienti / OM.net
 2017
Une première période catastrophique a plombé le match des Olympiens, plus entreprenants après le repos, mais défaits pour la 3e fois d’affilée en déplacement.

Il y a trop d’événements contrariants lors de cette soirée pour espérer mieux. Leur addition, nous l’aborderons plus loin, amène comme conclusion une troisième défaite consécutive en déplacement, car l’OM ne s’est toujours pas imposé en championnat loin de l’Orange Vélodrome en 2017.
A l’heure actuelle, c’est un frein pour tirer profit des contreperformances des adverses directs, pour ambitionner plus haut surtout. Ce dernier élément valide le discours de Rudi Garcia, certainement lucide à ce jour sur le potentiel de son équipe par rapport au classement.
Quels sont ces événements ? En premier lieu, la première période, catastrophique dans le contenu, dans la gestion. Malgré une possession supérieure (61%), l’OM a subi les assauts en contres des Nantais, très habiles dans les projections, efficaces pour trouver les éléments offensifs dans la profondeur, vainqueurs de la majorité des duels. L’équipe de Loire-Atlantique s’est évertuée à réciter le travail mis en place tout au long de la semaine. Son pressing a coupé les phases de progression classiques d’une formation olympienne naïve défensivement pour canaliser le jeu direct adverse, manquant d’autorité dans sa surface pour éviter les deux buts.  
Le deuxième est d’avoir anéanti en 50 secondes le bénéfice de la première réduction du score de Bafé Gomis. Pendant 50 secondes, il a été bon d’imaginer à tous les arrêts de Pelé en première période, de se satisfaire de ne pas concéder à cette heure-là une addition plus lourde, cinquante secondes où l’espoir est revenu. Cela a été bref, vif comme un éclair. En cinquante secondes, le temps d’une légère euphorie, le manque de concentration a permis à Nantes de reprendre deux buts d’avance. Au haut niveau, il est compliqué de se pénaliser autant.
Le troisième est la sortie du capitaine olympien. A deux reprises, Monsieur 50% des buts de l’OM, a relancé ses troupes en égalant son record de buts inscrits sur une saison en Ligue 1. Mais une torsion du genou l’a contraint a quitté le terrain et chacun croise les doigts pour une indisponibilité minime.
Malgré une seconde période un peu folle, souvent décousue, où l’OM a retrouvé plus d’allant, a gagné enfin des duels, a avancé, s’est installé dans le camp nantais, a pesé sur les buts nantais, la soirée reste sans saveur. Avec 9 points pris cette saison en déplacement sur 13 matches, l’OM souffre d’une panne d’extérieur chronique. A l’heure du décompte final, cela pourrait s’avérer rédhibitoire quand il s’agira de distribuer, le 20 mai prochain, les tickets européens.


Actualités Équipe pro

sam 22 avr

Nancy 0-0 OM en cinq statistiques

Cinq statistiques à retenir après le match nul des Olympiens à Nancy (0-0) lors de la 34e journée de Ligue 1 2016-17.
sam 22 avr

Nancy 0-0 OM vu par L’Est Républicain

Comment le site web du quotidien lorrain a analysé le match nul des Nancéiens face à l’OM lors de la 34e journée de Ligue 1 2016-17 vendredi soir au stade Marcel-Picot.
sam 22 avr

Nancy 0-0 OM : vos Olympiens du match

Il n’a joué que trente minutes sur la pelouse de Nancy mais il arrive tout de même en tête des suffrages.
sam 22 avr

Ligue 1 - 34e journée : les résultats

Saison 2016-17 - Ligue 1 - 34e journée : le programme.
sam 22 avr

Nancy 0-0 OM : toutes les réactions

Les réactions de Rudi Garcia, Maxime Lopez et Yohann Pelé après le match nul de l'OM à Nancy (0-0) lors de la 34e journée de Ligue 1 2016-17.
sam 22 avr

14 h - Le flash du 22 avril 2017

Au lendemain du match nul des Olympiens à Nancy (0-0), toute l'actualité de l'OM est dans le Flash.
sam 22 avr

Nancy 0-0 OM : l'après-match

Saison 2016-17 - Ligue 1 - 34e journée - Nancy 0-0 OM : l'après-match d'OMtv avec la réaction des deux entraîneurs.
sam 22 avr

Décrassage au soleil pour les Marseillais

Au lendemain du match nul à Nancy (0-0), les Olympiens se sont entraînés au centre Robert Louis-Dreyfus.