D1 - OM-PSG : le bonheur est dans le pré…

sam 18 mar à 07:00
Par 
Thierry Muratelle
Photos © 
Team Pics

Il y a peu de choses à présenter, à raconter. OM-PSG parle à lui seul quand bien même l’historique entre les deux entités est encore à l’état embryonnaire dans le football féminin.
Lors des prochaines saisons, ce rendez-vous est appelé à devenir incontournable, une date privilégiée, car il réunit sur un plateau deux places fortes du football français. Mais, ça, c’est pour après…
A ce jour, il ne peut trop y avoir de comparaisons entre un promu et le quart de finaliste de la Ligue des champions. Il y a d’un côté une équipe lancée sur un incroyable parcours au regard de son statut et des habitudes dans le football féminin et, de l’autre, une machine suffisamment rôdée destinée à lutter chaque saison pour une qualification européenne.
Pour autant, même lors d’une première saison, OM-PSG reste une affiche au regard de l’histoire entre les deux clubs, au gré de l’intérêt des observateurs surtout, un mélange des genres compris par les joueuses mais pas forcément partagé. Les Olympiennes l’abordent avec le recul nécessaire. Par expérience et connaissance du football dans lequel elles évoluent, les joueuses de Christophe Parra ont pris le soin de ne pas trop passionner le débat en amont, afin de rester concentrées sur l’essentiel. Elles n’en ont pas moins de l’ambition : sept succès sur les huit derniers matches ouvrent l’appétit. Elles ne partiront pas vaincues, car elles ont encore faim.
Malgré le manque de compétition depuis trois semaines, elles ont répété à l‘envi des gammes tactiques pour trouver des solutions.
Si elles y arrivent, le résultat résonnera bien au-delà du stade Roger-Lebert. A Marseille, certains scores, même les plus étriqués, ont un retentissement considérable. Il y a un pas à franchir. Un petit suffira. Le bonheur est dans le pré. Il est l’heure de l’attraper…

Avant-Match

Actualités Féminine

lun 12 juin

C'est le but féminin 2016-17 de l'OM

L'élection s'est jouée à peu. Avec 30,04% des suffrages, le coup-franc de Sandrine Brétigny contre le PSG le 18 mars 2017 lors de la 16e journée est élu plus beau but féminin des Olympiennes pour la saison 2016-17. L'attaquante devance Charlotte Lozé (26,91%) pour son but contre Saint-Etienne et Nora Coton-Pelagie (17,94%) pour le lob réalisé à Albi le 1er février
ven 09 juin

Ça s’est passé chez les Olympiennes un 9 juin

Quels matchs les équipes féminines de l’OM ont-elles joué un 9 juin ? Quels scores ont-elles obtenu ? Quelles joueuses ont marqué ? Réponses.
sam 03 juin

Santucci : «Une saison bien conclue»

Saison 2016-17 - DH féminine - Coupe de Provence - finale - OM 11-1 SMUC : la réaction de Jérôme Santucci.
sam 10 juin

Ça s’est passé chez les Olympiennes un 10 juin

Quels matchs les équipes féminines de l’OM ont-elles joué un 10 juin ? Quels scores ont-elles obtenu ? Quelles joueuses ont marqué ? Réponses.
jeu 22 juin

Ça s’est passé chez les Olympiennes un 22 juin

Quels matchs les équipes féminines de l’OM ont-elles joué un 22 juin ? Quels scores ont-elles obtenu ? Quelles joueuses ont marqué ? Réponses.
dim 25 juin

Les Olympiennes remportent la Champion's Cup

Si les garçons se sont inclinés dans la phase de poules, ratant de peu les demi-finales, les U15 Olympiennes ont remporté la compétition pour leur première apparition. Reportage.
ven 16 juin

Ça s’est passé chez les Olympiennes un 16 juin

Quels matchs les équipes féminines de l’OM ont-elles joué un 16 juin ? Quels scores ont-elles obtenu ? Quelles joueuses ont marqué ? Réponses.