Bordeaux 1-1 OM : l’OM revient de loin !

19 nov 2017
Par 
OM
Photos © 
D. Le Lann - FCGB
Surpris par un but rapide de De Préville, les Olympiens arrachent le point du match nul grâce à un but de Sanson dans le temps additionnel.

La malédiction durait depuis 40 ans et elle durera une saison de plus… Depuis le 1er octobre 1977, l’OM n’a plus réussi à s’imposer à Bordeaux, soit désormais 33 matches. Mais les Olympiens n’ont pas perdu et ce point du match nul a des parfums de victoire. Les Marseillais ont couru après le score pendant plus de 90 minutes puisqu’ils ont encaissé un but rapidement. Dès la 3e minute, le milieu de terrain marseillais perdait un ballon récupéré par De Préville qui ajustait Mandanda de loin. Le Bordelais, arrivé cet été en Gironde, marquait ainsi son premier but de la saison…
En l’absence de Gustavo, suspendu, Rudi Garcia a associé Zambo Anguissa et Sanson à la récupération. Les deux joueurs ont mis quelques minutes à trouver leur marque et les locaux en ont donc profité dès l’entame. Les Olympiens ont tenté de réagir mais il y avait trop de perte de balle pour se montrer réellement dangereux. Payet, de retour après une blessure qui l’a tenu éloigné des terrains durant près d’un mois, adressait un centre pour Ocampos mais l’Argentin ne déviait pas assez la trajectoire pour inquiéter Costil. Le Réunionnais tentait de faire la différence sur coup de pied arrêté mais son coup franc lointain était capté par le portier girondin. En fin de première période, sur un centre de Sanson, la tête de  Mitroglou n’était pas cadrée.

Rudi Garcia avait prévenu que Payet n’avait pas 90 minutes dans les jambes. L’entraîneur olympien le remplaçait par Lopez pour la seconde période. Une mi-temps bien mieux abordée par les Marseillais. Thauvin contraignait Costil à boxer le ballon. Thauvin, toujours, était à la chute d’un très bon centre de Sanson mais l’international français manquait le cadre. Enfin après une belle action collective, Mitroglou, de la tête, manquait le cadre.
Les Bordelais, qui restaient sur trois défaites consécutives, se donnaient corps et âme pour résister aux vagues blanches et conserver l’avantage. Le rythme baissait après la 60e minute, le jeu était plus haché par les fautes qui s’enchaînaient et les cartons pleuvaient (5 dans la première demi-heure de la seconde période).
Pour essayer de dynamiser son attaque, Rudi Garcia faisait entrer Germain, à la place de Zambo Anguissa, puis Sarr, à la place de Sakai. Les Olympiens se trouvaient plus aisément face à une équipe bordelaise, qui, désireuse de garder le score, était plus regroupée. Méfiants et attentifs sur les contres girondins, les Marseillais cadraient peu, mais se procuraient plusieurs opportunités intéressantes. Sur la dernière d’entre elles, à la dernière seconde, Sanson trouvait enfin la faille et permettait à l’OM d’arracher le point du match nul.

Grâce à une belle seconde mi-temps, les Olympiens prennent un point sur la pelouse bordelaise. Ils poursuivent leur série avec une huitième rencontre sans défaite (5 succès, 3 nuls) et restent quatrièmes au classement, à deux points du troisième, Lyon.