OM 0-0 Salzburg : L’aventure continue

07 déc 2017
Par 
Frédéric Rostain
Photos © 
Roland Grunchec - Nicolas Copin - Helios Image / OM
L’OM s’est qualifié pour les 16es de finale d’Europa League en faisant match nul, 0-0, à domicile face au leader du groupe I.

Afin de poursuivre l’aventure européenne, l’OM devait au moins faire match nul face à une formation de Salzburg déjà qualifiée et certaine de terminer en tête du groupe I. Mais il est ô combien difficile de jouer le match nul, Rudi Garcia a donc aligné une équipe pour gagner avec cinq changements par rapport au match nul obtenu dimanche dernier à la Mosson : Sarr, Rolando, Lopez, Ocampos et Njie remplacent, Amavi, suspendu, Abdennour, Thauvin, Payet et Germain.
La première période est marquée par un déchet technique trop important pour véritablement se montrer dangereux sur les buts gardés par Walke. Les passes n’arrivent pas toujours à destination, les centres ne trouvent pas forcément preneur, les coups de pied arrêtés sont parfois mal négociés. Pourtant, l’OM est l’équipe qui paraît la plus à l’aise sur la pelouse. Le pressing est solide, les ballons sont rapidement récupérés, souvent assez haut sur le terrain et la défense est intraitable. Il n’y a qu’à voir le nombre de tirs subis par Mandanda pour s’en convaincre : 3 frappes, dont 2 bloquées par la défense et une non-cadrée. Pour les hommes en blanc, c’est un peu mieux mais les tirs n’ont jamais accroché le cadre durant les 45 premières minutes. Zambo Anguissa, Sanson et Ocampos ont eu les opportunités les plus franches sans parvenir à cadrer…

Le premier tir cadré intervient dès la reprise de la seconde période avec Gulbrandsen qui cherchait le premier poteau du portier marseillais qui veille au grain. Dans la foulée, l’OM accroche aussi enfin le cadre par Lopez dont la demi-volée lointaine a failli surprendre Walke. Ces deux actions ont libéré les esprits des 22 acteurs mais surtout des Olympiens. Ils ont essayé de mieux se trouver et de combiner en une touche de balle. Ocampos et Njie se gênent et ne peuvent reprendre à ballon tout près du but. Sarr, bien décalé sur la droite par Sanson, contraint Walke à effectuer une belle parade. Comme celle de Mandanda sur un coup franc de Berisha tiré directement, au terme d’un temps fort autrichien qui n’a pas duré, notamment grâce à l’apport de Payet, entré à la place de Sanson. Sarr s’offrait un joli raid dans la surface adverse avec un grand pont et une accélération mais son centre à ras de terre était capté par le gardien de Salzburg. Germain était lancé dans l’arène pour apporter plus de mouvement. Il s’illustrait sur un bon ballon en profondeur de Payet mais son tir était dévié par Walke.

Le nul suffisait aux Olympiens pour décrocher le billet pour la suite de l’Europa League. Ils n’ont pas pu gagner cette rencontre, alors ils ne l’ont pas perdu, sans prendre de but. Les 23865 spectateurs de l’Orange Vélodrome auraient aimé voir l’OM s’imposer mais l’essentiel est là : grâce à ce point, le club marseillais conserve sa deuxième place du groupe I. Il sera bien présent au tirage au sort, lundi prochain, et sera également là pour les 16es de finale au mois de février 2018. L’aventure continue…

Le classement du groupe I

6e journée : jeudi 7 décembre
OM 0-0 Salzburg
Vitoria 1-1 Konyaspor

1/ Salzburg : 12 points
2/ OM : 8 points
3/ Konyaspor : 6 points
4/ Vitoria : 5 points