Braga - OM (1-0) : Rendez-vous en huitièmes !

jeu 22 fév à 23:01
Par 
OM.net
Photos © 
SC Braga
Battu (1-0) à Braga, l'OM largement vainqueur à l'aller (3-0) à l'Orange Vélodrome, se qualifie pour les huitièmes de finale.

Largement battue jeudi dernier à l’Orange Vélodrome, l’équipe portugaise abordait ce match retour avec une composition modifiée sur la feuille de match et un visage bien différent sur le terrain.
Affichant leurs intentions d’entrée, les Portugais mettaient les Olympiens très rapidement sous pression.
Entreprenant, incisif, Braga espérait marquer un but assez tôt. Histoire d'y croire. C’est finalement à la demi-heure de jeu que Ricardo Horta trompait Yohan Pelé au bout d’un temps fort de son équipe (31e). Un avantage somme toute justifié et illustré par sept tirs durant ces trente premières minutes de jeu.
Mais dans le même temps, Luiz Gustavo et ses équipiers se procuraient des situations offensives que ce soit par Clinton Njie ou Lucas Ocampos, auteur d'un très bon match, qui laissaient transpirer que tout était possible.
Au repos, l’avantage des Portugais n’avait finalement pas évolué (1-0). Grâce à ce but de Ricardo Horta, Braga pouvait conserver le mince espoir de faire basculer le sort de cette opposition de son côté. Ce n’était pas sans compter sur les intentions olympiennes au retour du vestiaire.
Rudi Garcia modifiait son équipe avec plus d’impact et d’engagement en lançant Zambo dans l’entrejeu, zone dans laquelle ses joueurs s’étaient faits souvent déséquilibrés durant les quarante-cinq premières minutes.
L’OM prenait enfin le match en mains. Et mettait Matheus sous perfusion. Valère Germain (49e) par deux fois en moins d’une minute et Zambo (48e) rappelaient au héros du match aller qu’il devait demeurer vigilant et bien campé sur ses appuis.
Au fil des minutes, le scénario de la rencontre ne livrait pas de mauvaises surprises. Au contraire, Braga passait tout près de la correctionnelle quand Bouna Sarr, d’un centre précis, trouvait Hiroki Sakai pour une tête piquée dégagée par miracle par Matheus (63e) puis lorsque Lucas Ocampos proposait un duel décisif à ce même Matheus (68e) qui s’en sortait par bonheur.
Plus compact et entreprenant, l’OM frustrait son adversaire du soir qui vivait une deuxième période plus compliquée. Des deux côtés, les fautes se multipliaient tout comme les changements. Ferreira désirait reprendre le contrôle du jeu alors que Rudi Garcia, lui, incorporait un attaquant avec Flo Thauvin à la place Valère Germain (72e).
Mieux équilibré, l’OM restait solide (1-0) jusqu’au bout de la nuit portugaise sans pour autant mettre fin à cette succession de six défaites  en sept déplacements en terre portugaise en compétition européenne. Qualifié, l’OM rejoint Lyon en huitièmes de finale de cette épreuve.