OM - FC Fleury 91 (0-1) : Un match frustrant

dim 01 avr à 17:37
Par 
Nicolas Bontron
Photos © 
OM.net
L'OM s'est incliné cet après-midi face au FC Fleury 91 (0-1). Avec cette défaite, les joueuses de Christophe Parra occupent toujours la 12ème place de D1 Féminine.
OM 0 - 1 FC Fleury 91

D1 féminine - 18e journée
Mi-temps : 0-1
Arbitre : Florence Guillemin
OM : Richard – Soulard, M'bassidje, Pizzala (cap), Lakrar - Coton Pelagie (Fridriksdottir 78'), Gadea, Dali – Asseyi, Alidou D'Anjou (Bretigny 68'), Traore (Cardia, 46').
Carton OM : Asseyi (92')
Non entrées en jeu : Fiordaliso, Antoine.
Entraîneur : Christophe Parra.
FC Fleury 91 : Gignoux – Coudon, Sissoko (cap), Multari, Butel – Corboz, Clemaron, Amani – Fernandes (Rabane 64'), Lavogez (Dunord 79'), Palacin (Chatelain 88').
But Fleury : Palacin (39').
Cartons Fleury : Clemaron (14'), Coudon (26').
Non entrées en jeu : Benoist, Traikia.
Entraîneur : Lionel Cure.

Déception pour l'OM. Les joueuses de Christophe Parra s'inclinent face au FC Fleury 91 (0-1) au stade Roger Lebert dans le cadre de la 18ème journée de D1 Féminine. Pourtant, elles sont bien rentrées dans leur match. Dès le début de la partie, Asseyi organise le jeu dans le camp adverse. L'internationale française multiplie les percées offensives mais se voit stoppée à plusieurs reprises par les défenseures adverses.
Dans le premier quart d'heure, Clemaron est avertie suite à un mauvais tacle sur l'attaquante marseillaise. Cette dernière se retrouve une nouvelle fois fauchée par Coudon quelques instants plus tard. La défenseure de Fleury obtient là un carton jaune, le deuxième pour l'équipe de la région parisienne. En première mi-temps, l'OM a peu de difficultés pour sortir le ballon de son camp mais se montre trop timide face au but adverse. Une frappe d'Asseyi frôle le montant de Gignoux à la 21ème minute de jeu. Quelques minutes plus tard l'attaquante marseillaise, omniprésente jusqu'ici, tente une reprise de volée acrobatique qui n'inquiète finalement pas Gignoux.

En défense, les Marseillaises sont peu sollicitées dans les vingt premières minutes. Ce n'est qu'à la 22ème minute de jeu que Richard doit s'interposer sur un ballon bien adressé à Palacin. Trois minutes plus tard, Gadea se précipite pour sortir la balle du camp marseillais mais rate sa passe et le ballon file en corner. Multari, l'ancienne Olympienne, réceptionne le ballon de la tête mais le cuir passe finalement au-dessus du but de Richard. C'est à la 39ème minute que Fleury débloque la situation. Idéalement servie par Amani, Palacin parvient à se défaire du marquage et vient tromper Richard. 

Au retour des vestiaires, les Olympiennes reviennent avec plus de volonté. A la 50ème minute de jeu, Asseyi est toute proche de l'égalisation. Elle tente une reprise de volée et oblige Gignoux à réaliser une parade. Six minutes plus tard, les Olympiennes ont une nouvelle fois la possibilité de revenir au score. Sur un bon service de Cardia, Coton Pelagie manque de reprendre le ballon à quelques centimètres seulement de la cage adverse. L'OM pousse tout au long de la seconde période mais ne parvient pas à trouver la faille.
Les joueuses de Christophe Parra sont proches de prendre un deuxième but dans le dernier quart d'heure de jeu. Soulard fait un retour défensif dans sa surface et stoppe Corboz. Mais en fin de match, les Olympiennes parviennent à inquiéter leur adversaire. Avant la fin du temps réglementaire, elles obtiennent un coup franc bien placé. Dali décale le ballon pour Brétigny mais son centre ne trouve personne. Dans le temps additionnel, un ballon de Fridriksdottir touche même la barre de Gignoux mais le score ne bouge finalement plus.
Au classement de D1 Féminine, Fleury s'éloigne de la zone de relégation tandis que l'OM occupe toujours la 12ème place avec 12 points au compteur.

Christophe Parra : " Beaucoup de frustration " 

"Il y a beaucoup de déception et de frustration. Je pense que l'on a réalisé aujourd'hui l'une des meilleures performances de la saison. Nous avons encaissé un but qui est largement évitable et nous avons réussi à nous créer beaucoup d'occasions mais sans inscrire de but derrière. Les filles ont mis beaucoup d'engagement mais elles n'ont pas été recompensées, elles n'ont pas réussi à concrétiser les occasions. Il faut marquer pour gagner, le match se résume à cela."