OM - RB Leipzig (5-2) : L’OM s’envole en demi

jeu 12 avr à 23:12
Par 
Frédéric Rostain
Photos © 
Roland Grunchec - Nicolas Copin - Helios Image - OM
Les Olympiens avaient un but à rattraper au coup d’envoi, puis deux après deux minutes de jeu. Ils ont effectué une remontée digne des plus grands d’Europe pour s’imposer 5-2 et accéder à la demi-finale de l’Europa League au terme d’un match magnifique.

Il y a des matchs dont les supporters marseillais se souviendront toute leur vie. Des soirées pleines d’émotions où ils ont vibré passant de la peine à la joie et enfin au soulagement. Après le match aller perdu 1-0 par les Olympiens en Allemagne, le retard ne paraissait pas insurmontable. D’autant qu’avec l’appui d’un stade Orange Vélodrome archi-comble, l’OM jouait à 12. Dès les premières secondes, les Marseillais se ruaient à l’attaque, ils se procurent une opportunité mais manquaient le cadre. Dans la foulée, Leipzig ouvrait la marque par Bruma. L’OM devait marquer, à ce moment-là, trois buts pour se qualifier. Loin de refroidir le Vélodrome, ce but précoce soudait encore plus une équipe déterminée à s’imposer et à se qualifier.
Seulement quatre minutes plus tard, suite à un corner et à un cafouillage près de la ligne de but, Ilsanker poussait le ballon dans ses propres filets. Trois minutes plus tard, Sarr donnait l’avantage à l’OM. Sur un contre, Sanson butait deux fois sur le portier hongrois du club allemand mais Sarr surgissait pour marquer. Les écrans géants affichaient 2-1 après seulement 9 minutes de jeu. L’entame de la rencontre était surréaliste et nous n’étions pas au bout de nos surprises…
L’OM poussait soutenu comme jamais par les 61882 spectateurs de l’Orange Vélodrome, du jamais vu cette saison et du jamais vu pour une rencontre européenne dans l’histoire du club. Payet, intenable, marquait un but superbe juste après le quart d’heure de jeu mais il était refusé pour une faute de Mitroglou. Ce n’était que partie remise. D’ailleurs le capitaine olympien s’illustrait, sur coup franc, en déposant la balle dans les pieds de Thauvin. L’attaquant, qui revenait de blessure, marquait le troisième but. L’OM passait en tête sur le l’ensemble des deux matchs.
La soirée s’annonçait parfaite si ce n’est la sortie sur blessure à l’épaule de Sarr, irréprochable depuis le coup d’envoi.

Au retour des vestiaires, les joueurs allemands montraient un visage différent. Plus agressifs, plus rapides dans la transmission et l’exécution, ils revenaient à la marque par Augustin qui trompait Pelé d’une belle frappe. Leipzig repassait en tête sur les deux rencontres mais c’était sans compter sur le geste de la soirée, signé Payet. Lancé par Thauvin, le capitaine olympien s’infiltrait dans la surface et décochait un extérieur du droit qui filait dans la lucarne de Gulacsi. A 4-2, l’OM tenait son ticket par la demi-finale mais il fallait tenir. Les Olympiens l’ont fait et bien fait avec un Gustavo impérial en patron de la défense, parfaitement épaulé par ses lieutenants Kamara, Amavi et Sakai. Ils ont tout donné. Tout comme les remplaçants, entrés pour colmater les éventuelles brèches dont les Allemands ne profitaient pas. Ils devaient marquer encore une fois, la tension était à son comble. Les supporters chantaient encore plus fort pour masquer leur inquiétude et aider les joueurs de Rudi Garcia à puiser dans leurs dernières ressources pour conserver les deux buts d’avance. Pelé effectuait un dernier arrêt sur l’ultime tentative des hommes d’Outre-Rhin.
Et sur le dernier corner de Leipzig, alors que le portier allemand était monté pour tenter de faire la différence, l’OM récupérait la balle et se lançait dans un contre fulgurant. Lopez décalait Sakai. Le Nippon poussait la balle de loin dans les buts vides. 5-2 avec une toute poignée de secondes à jouer, l’OM est en demi !!!

Au coup de sifflet final, l’Orange Vélodrome pouvait exulter et exploser. L’OM, dernier représentant français en coupe d’Europe, sera en demi-finale de l’Europa League. Les Olympiens pouvait effectuer un tour d’honneur amplement mérité.
Quel match, quelle soirée, quelle équipe… L’aventure européenne se poursuit donc pour les Marseillais qui vous donnent rendez-vous en demi-finale pour, on l’espère à l'image de ce soir, encore beaucoup de belles émotions !


Actualités Équipe pro

dim 15 juil

Équipe de France I CHAMPIONS DU MONDE !

Nos Bleus sont champions du Monde pour la deuxième fois de l’histoire, après leur victoire 4 à 2 face à la Croatie.
dim 15 juil

OM - ASSE (0-1) | Rencontre avec les supporters

Vivez le fil de la rencontre amicale entre l'OM et l'AS Saint-Etienne, en compagnie des supporters olympiens, présents en nombre du côté de Clermont-Ferrand.
dim 15 juil

Coupe du Monde I Cap sur l’histoire !

La France dispute à 17h sa troisième finale de Coupe du Monde. Après l’ivresse de 1998 face au Brésil, 2006 et la désillusion italienne, les Bleus affrontent la Croatie et rêvent d’une deuxième étoile.
lun 16 juil

OM 0-1 ASSE | Le match en intégralité

Saison 2018-2019 - match amical - OM 0-1 ASSE : le match en intégralité.
lun 16 juil

Les Olympiens champions du monde

Qui sont les Olympiens (joueurs et entraîneurs) qui ont soulevé la Coupe du monde ?
lun 16 juil

Diaporama | Les Olympiens sur le toit du monde

Retrouvez les plus belles photos du sacre de l’équipe de France et notamment des quatre Olympiens champions du monde, Florian Thauvin, Adil Rami, Steve Mandanda et le docteur Franck Le Gall.
lun 16 juil

Didier Deschamps | La victoire dans la peau

Capitaine des Bleus en 98, Didier Deschamps a guidé les Bleus 2018 au sacre suprême. Si tout a commencé à Bayonne et à Nantes, c’est à Marseille que le sélectionneur s’est construit.
lun 16 juil

La story des Olympiens champions du monde

Redécouvrez la folle soirée des Olympiens champions du monde avec l’équipe de France à Moscou par le biais des posts sur les réseaux sociaux de Steve Mandanda, Adil Rami et Florian Thauvin.