Guingamp - OM (3-3) | Toujours en vie...

ven 11 mai à 23:16
Par 
Paul Basse
Photos © 
Gwendoline Le Goff / Panoramic
Après avoir mené de deux buts en début de rencontre, l’OM a été rejoint au score puis dépassé par Guingamp, avant d'arracher le point du match nul à 9 contre 11.

L’Olympique de Marseille revient de son déplacement à Guingamp avec le point du nul. Les Olympiens peuvent à la fois nourrir des regrets après avoir mené au score 2-0, mais aussi se dire que prendre un point après avoir terminé le match à 9, peut toujours les laisser espérer achever la saison sur le podium. Il faudra compter sur une ou des contre-performances des concurrents lyonnais et monégasques pour accrocher la deuxième ou la troisième place.

Les Olympiens étaient pourtant parfaitement entrés dans le match. Dès la 2e minute, Valère Germain dominait dans les airs Christophe Kerbrat pour ouvrir la marque de la tête sur un service de Florian Thauvin. Sa 11e passe décisive en Ligue 1. L’intensité et la justesse technique des troupes de Rudi Garcia leur ont permis de dominer le début de match, puis de doubler la mise. Ocampos fixait Kerbrat côté gauche. Son centre du droit trouvait Florian Thauvin, qui plaçait une tête astucieuse. 2-0.

Les Olympiens donnaient l’impression de maîtriser leur sujet. Mais à la 42e minute, la rencontre basculait. Une frappe sur la barre de Jimmy Briand revenait dans les pieds de Grenier, qui poussait le ballon dans le but vide.

Les Bretons se montraient entreprenants dès l’entame de la seconde période. A la 52e minute, sur une main semble-t-il involontaire de Lucas Ocampos, l’arbitre Amaury Delerue désignait le point de penalty. Grenier, en force, égalisait. Guingamp, galvanisé par son dernier match de la saison au Roudourou, poussait et gênait l’OM par son pressing intense. Dans un face-à-face avec Mandanda, Briand provoquait le penalty et l’expulsion du gardien olympien. Le capitaine guingampais donnait l'avantage à son équipe. 

Même en infériorité numérique, l’OM n’a pas démérité, et sur un bon centre de Sarr, Thauvin coupait la trajectoire du ballon pour égaliser. Sarr décisif puis malheureux : au cours d’une série de 7 corners pour l’OM, il se blessait, manifestement à son épaule endolorie. L’OM a fini à 9, a poussé, mais la défense bretonne n’a pas craqué. Passée la déception, il est l’heure de se projeter sur la finale d’Europe League à Lyon.