OM - Milan AC : Le jour J

26 mai 1993
Par 
OM.net
Photos © 
OM.net
26 mais 1993. Ce jour pourrait bien rester dans l’Histoire de l’OM et du football français. Les Marseillais disputent ce soir à Munich leur seconde finale de C1 face au Milan AC.

Sécher définitivement les larmes de Bari. Voilà ce que peuvent faire les Olympiens ce soir sur la pelouse du stade Olympique de Munich. Tout le monde a encore en mémoire ce match, pourtant maîtrisé, mais perdu aux tirs au but face à l’Etoile Rouge de Belgrade en 1991. Une cicatrise encore béante dans le cœur des supporters qui a l’occasion de se refermer en cette fin de mois de mai.

Les Olympiens ont également la possibilité de valider un parcours sans faute en Champions League cette saison. De Glentoran à Bruges en passant par Moscou ou Glasgow et sa pluie diluvienne durant 90 minutes, le chemin pris par les Marseillais pour arriver jusqu’en finale a été semé d’embûches mais ils ont su toutes les traverser sans véritablement trembler tant leur emprise sur le jeu était grande. Mais il aura fallu tout de même attendre la dernière journée de phase de poules, et un but de Boksic à Bruges, pour obtenir ce précieux ticket pour Munich. Invaincus au cours de leurs 10 matchs européens cette saison, les Marseillais sont sans doute plus forts que jamais…

Face à eux, sur la pelouse allemande, ils auront ce qui se fait peut-être de mieux en matière d’équipe de football actuellement : le Milan AC. Champion d’Europe en 1990, les Milanais ont vu leur route barrée par les Marseillais l’année suivante en quart de finale. Et c’est à la suite du match retour au Vélodrome, qu’ils ont été interdits de coupe d’Europe pour la saison 1992. De retour sur la scène continentale, les hommes de Silvio Berlusconi ont donc une certaine rancœur vis-à-vis de l’OM… Emmené par ses stars hollandaises, Van Basten et Rijkaard, le Milan AC est un ogre, un rouleau compresseur qui écrase tout sur son passage. Il s’est, en outre, doté depuis cette saison d’une arme offensive redoutable, bien connue du côté de La Canebière, un certain Jean-Pierre Papin…

Qu’importe… L’OM a mis toutes les chances de son côté. Depuis dimanche soir, les Olympiens sont en Bavière au chalet Alpina de Rottach-Eggern. Un véritable paradis sur terre au bord d’un lac entre forêt et montagnes et, ça tombe bien, à proximité d’un terrain d’entraînement. Des conditions de travail parfaites mêlant sérieux et décontraction. Les Marseillais ont même eu, mardi en fin d’après-midi, la visite d’un invité surprise en la personne de Chris Waddle. En cette veille de grand rendez-vous, l’Anglais était la personne idéale pour amener, avec ses habituelles facéties, de la bonne humeur dans d’ultimes heures studieuses. Le meilleur moyen pour faire retomber la pression.

Désormais, il est temps de ne penser plus qu’au terrain. Olympiens, vous avez la possibilité d’offrir à tout un peuple (dont plus de 23.000 personnes seront au stade Olympique) la victoire qu’il attend depuis si longtemps. Vous avez l’opportunité d’écrire l’Histoire. Pour vous, pour nous, la ville, la région, et la France entière, ne passez pas à côté de cette chance. Allez l’OM !