Nîmes - OM (3-1) : 5 choses à retenir

mer 22 aoû à 09:43
Par 
OM.net
Photos © 
OM.net
Les Olympiens s'inclinent face à Nîmes 3 à 1 à l'extérieur dans une rencontre difficile, en clôture de la 2e journée de championnat.
Le retour du vestiaire.

Le discours de Rudi Garcia durant la pause a sans aucun doute porté ses fruits. Après une première mi-temps en demi-teinte, les Olympiens ont proposé un tout nouveau visage sur la pelouse des Costières. Thauvin très discret jusqu’à la 49e minute et son ouverture du score d’un sublime ballon piqué, permet aux siens d’égaliser seulement quatre minutes après le retour du vestiaire. La réaction des Olympiens n’a malheureusement pas été récompensé par une deuxième victoire en deux journées.

L’engagement Nîmois. 

Pour leur match de retour dans l’élite à domicile, Nîmes a montré un visage entreprenant face à l’OM. Les Nîmois ont proposé à nos Olympiens un premier acte avec beaucoup d’engagement, et d’envie avec un brin de réussite. La tête le Luiz Gustavo après un coup-franc tiré par Dimitri Payet (5e) aurait pu mettre l’Olympique de Marseille sur les bons rails, mais le poteau en a décidé autrement. Poussés par la ferveur des siens, les Nîmois survoltés ont tenté et élèvent leur niveau de jeu au fil des minutes. 36e, Bouanga permet aux siens de prendre l’avantage dans le premier acte et de sortir avec un avantage important à la pause.
Par la suite nos adversaires du jour n’ont pas faibli malgré l’égalisation olympienne. Nîmes s’impose honnêtement 3 à 1, dans un match compliqué pour l’OM.

Valère Germain dans le bon sens.

Notre avant-centre Valère Germain est un des Olympiens en forme en ce moment. Après sa bonne prestation le match dernier et l’ouverture de son compteur but, Germain a été un des Olympiens les plus en vue offensivement durant la rencontre. Tout le temps dans le bon timing sur coups de pied arrêtés, Valère aurait pu être récompensé par un but mais le portier adverse Bernardoni aura repoussé toutes les tentatives de l’ancien monégasque. 4 tirs dont 3 cadrés et plus de 70% de passes réussies, Valère Germain sera la bonne note olympienne à retenir de ce match.

Nos finalistes titularisés pour la première fois.

La petite surprise de la soirée a été de voir le onze de départ, concocté par Rudi Garcia. Mandanda de retour dans les barres, la première de la charnière centrale Rami-Caleta Car et Florian Thauvin installé sur son côté gauche, le coach olympien a fait confiance à ses internationaux. En recherche du rythme depuis leur rentrée à la commanderie, les internationaux ont un peu péché dans quelques duels, pour autant l’association Rami-Caleta Car a montrée des belles promesses pour la suite.
De son côté Florian Thauvin aura inscrit son deuxième but en deux matchs avant de quitter le terrain quasiment à l’heure de jeu.

Les Costières à bloc.

Le football attire toujours et déchaine autant les passions. En témoignent les travées remplies du stade des Costières de Nîmes, ce soir pour la réception de nos Olympiens. 25 ans après les Nîmois ont retrouvé les plaisirs de la Ligue 1. Dans une enceinte majoritairement blanche et rouge, les supporters Olympiens se sont tout de même fait entendre. Plus de 900 supporters de l’OM ont fait le court déplacement face à Nîmes.

Analyse