Lille - OM (3-0) : 5 choses à retenir

dim 30 sep à 23:00
Par 
OM.net
Photos © 
OM.net
Les Lillois s’imposent ce soir face à l’OM dans un match compliqué. Le Losc reste invaincu à domicile cette saison.
Un premier acte fermé

La rencontre n’a pas vraiment décollé du côté Olympiens ou Lillois dans la première période. Un rythme plutôt poussif qui n’a pas mené réellement à du beau jeu au niveau offensif. Radonjic aurait pu s’offrir un face à face, mais son contrôle ne lui a pas permis de se mettre dans les meilleures conditions (20e). Côté défensif l’OM a su tout de même tenir bon dans les moments faibles. Boubacar Kamara s’est à nouveau montré comme une valeur sûre . Ses interventions ont été impeccables tout comme son placement. En compagnie de Luiz Gustavo et ses coéquipiers, ils ont permis de rentrer à la pause sur un match nul (0-0).

Le contact avec Pepe

Un des faits marquants de cette rencontre se passe à la 64e minute de jeu. Alors que Lille s’est procuré les plus belles occasions du match sans réussite, Nicolas Pepe s’infiltre dans la surface. Steve Mandanda sort à son encontre. Le portier olympien en retard effleure le pied de Pepe. Assez pour M.Lesage pour désigner le point de penalty. Malgré l’assistance vidéo la décision est maintenue. L’attaquant lillois se charge lui-même de le tirer et ouvre le score en force. L’OM qui avait tenu jusqu’à présent craque et ne reviendra pas dans le match. Un deuxième penalty en fin de match viendra sceller le sort olympien (86e). 

L’OM manque l’affaire, le Losc non

Dommage pour les Olympiens qui auraient pu capitaliser le dernier bon résultat au classement. La deuxième place était à bout portant des joueurs de Rudi Garcia en cas de succès. Lyon neutralisé par Nantes à domicile a ouvert plus tôt dans le week-end cette opportunité. C’est finalement Lille qui se retrouve à la fin de cette 8e journée, seul à la seconde place de Ligue 1. Pour autant pas de catastrophe car l’OM figure au 6e rang à seulement deux points du podium. 

Des premières

Les choix de Rudi Garcia sur la feuille de match ont pu en surprendre plus d’un. Nemanja Radonjic et Grégory Sertic, se sont retrouvés pour la première fois de la saison dans onze de départ olympien. Les nombreuses indisponibilités au sein de l’effectif expliquent cela, l’OM pour l’instant n’est pas épargné par les absences de taille (Rami, Sanson, Njie, Caleta-Car, Amavi). Dimitri Payet touché ne pouvant pas assurer le début de rencontre a dû laisser place à Radonjic. Premier match en demi-teinte pour le Serbe, qui affiche tout de même quelques promesses intéressantes.

L’attraction OM

Chaque fois que l’OM se déplace en dehors de ses terres, cela reste un évènement. Et oui l’Olympique de Marseille continue de faire déplacer les foules. Plus de 45000 personnes étaient dans les travées dont 965 Marseillais dans la zone réservée pour l’OM. C’est la meilleure affluence jusqu’ici cette saison pour les Lillois depuis la venue de Nantes (27 353).

Analyse