OM - Caen (2-0) : 5 choses à retenir

dim 07 oct à 19:05
Par 
Antony Santiago
Photos © 
OM.net
L’Olympique de Marseille s’impose cet après-midi face à Caen au terme d’un match controlé. L’OM peut respirer.
Une équipe à l’unisson 

Voilà ce qu’il manquait à cet effectif olympien. Une victoire totale du groupe sur laquelle s’appuyer. Les joueurs ont proposé aux supporters présents dans les tribunes, une après-midi de bonheur. Chacun connaissait sa partition sur le bout des doigts. Que ce soit la paire Kamara-Rami, Strootman-Gustavo ou Thauvin-Payet pour ne citer qu’eux, tous solidaires les Olympiens ont accroché ce succès important, 2 à 0. Le retour en forme de Steve Mandanda est également à noter, auteur d’une parade importante (53e), «El Fenomeno» a su garder sa cage inviolée cet après-midi.
Une prestation collective à répéter prochainement face à Nice contre l’OGC, le 21 octobre.

L’avantage logique à la pause

Dans une première période totalement dominée par l’OM, Kostas Mitroglou a libéré l’Orange Vélodrome. Sur un tir lointain de Florian Thauvin côté gauche, le Grec prolonge astucieusement de la tête le ballon au fond des filets (36e). Il permet aux Olympiens de concrétiser la nette domination dans le premier acte. Passeur décisif, Thauvin se mue en buteur quelques minutes plus tard. Après une belle récupération de Strootman, Payet sert parfaitement Thauvin à l’entrée de la surface de réparation. L’international français sur son contrôle efface un défenseur et termine d’une frappe pied gauche imparable petit filet (45e). L’OM entre à la pause avec une avance de deux buts mérités.

Le début d’une série ?

Cela faisait deux rencontres que l’OM ne s’était pas imposé. Après la lourde défaite à Lille (3-0) et le match nul concédé à la dernière seconde à Limassol (2-2), le succès fuyait les Olympiens. Il fallait répondre rapidement et c’est ce qu’on fait avec manière les hommes de Rudi Garcia. Une victoire 2 à 0 maitrisée de bout en bout. Le début peut-être d'une série de succès. La trêve internationale pointe le bout de son nez pour les deux prochaines semaines. L’occasion pour les Olympiens de souffler un peu et de se concentrer sur les prochaines échéances décisives.

La non-validation de l’assistance vidéo

À peine neuf minutes de jeu et voici déjà un fait qui aurait pu avoir son importance dans le match. Coup-franc intéressant pour l’OM excentré côté gauche, Payet s’en charge. À la lutte dans la surface de réparation Rami tombe, retenu par Baysse. L’arbitre central interpelé par la VAR prend le temps pour décider du sort du match. Après plus de deux minutes d’attente M.Millot ne signale pas le point de penalty, alors qu’il semblait y avoir un petit quelque chose. Peu importe derrière l’OM déroule et s’impose dans cette 9e journée. 

Une première à 17h

Il est rare de voir jouer notre Olympique de Marseille un dimanche après-midi, mais cela a porté chance à nos Olympiens. Plus de 55.935 supporters étaient présents pour encourager à fond leur équipe. Un horaire plaisant pour jouer à l’Orange Vélodrome, sous le bon temps du sud, avec la ferveur habituelle des fans de l’Olympique.

Analyse