OM 1-2 Yzeure : première défaite de la saison

dim 11 nov à 18:21
Par 
Rémi Ghiandai
Photos © 
Alexis Paul / Helios Image / OM
L'Olympique de Marseille s'est incliné cet après-midi face à Yzeure (1-2). Il s'agit de la première défaite de la saison pour les Olympiennes qui ne sont plus leaders de leur groupe de D2 féminine.
OM 1-2 Yzeure

D2 féminine - 11e journée
Mi-temps : 0-2

Arbitre : Julien Reynet.
OM : Richard – Soulard, Blanc, Pizzala (cap.), Maud (Coudon, 76’) - Salomon, Sumo, Huchet (Zahot, 64’), Cardia (Petrel, 56’) - Coton Pelagie - Caputo.
But OM : Sumo (69’).
Non entrées en jeu : Hamidou, Orlando.
Entraîneur : Christophe Parra.
Yzeure : Goujon, Pognat, Kissane, Landrieux, Berger (cap.; Cassagne, 89’), Monnot (Artese, 64’), Mbazoghondong (Gueheo, 75’), Nadal, Mabomba, Meilleroux, Chalmet.
Buts Yzeure : csc Blanc (23’), Berger (45+2’). 
Non entrée en jeu : Lafond.
Entraîneur : Dominique Morabito.

 

Dans un choc de haut de tableau de D2 féminine, l’Olympique de Marseille s’est incliné cet après-midi au complexe Paul Le Cesne pour la première fois de la saison face à Yzeure (1-2). Les Olympiennes, désormais deuxièmes, voient donc leurs adversaires du jour prendre la tête du championnat. Durant la rencontre, chaque équipe a eu sa période. Yzeure a dominé la première mi-temps tandis que les joueuses de Christophe Parra, l’entraîneur de l’OM, ont poussé lors de la deuxième mi-temps pour revenir au score, en vain.

Le début de match était assez brouillon des deux côtés et les imprécisions techniques se multipliaient. Une frappe trop tendre de Coton Pelagie dans la surface de réparation adverse montrait les difficultés des Marseillaises à se montrer dangereuses (17’). Et ce sont les Yzeuriennes qui allaient ouvrir le score. Mabomba se faufilait dans la défense phocéenne côté gauche et tentait un enroulé du pied droit qui touchait le poteau. L’équipe de Christophe Parra ressortait alors le ballon mais une passe ratée profitait aux visiteuses qui prenaient l’avantage grâce à un but contre son camp de Blanc (0-1, 23’).

L’Olympique de Marseille tentait de réagir et un frisson s’emparait des tribunes lorsque Coton Pelagie frappait peu avant l’entrée de la surface de réparation mais le ballon passait à quelques mètres de la cage adverse (35’). Les occasions se multipliaient côté marseillais à l’instar d’un lob de Huchet qui manquait de finir au fond des filets ou encore d’une frappe de Cardia qui ne trouvait pas le cadre  (42´). La bande de Parra obtenait plusieurs corners mais c’est à la suite de l’un d’eux que les phocéennes encaissaient un deuxième but. Une contre-attaque éclair des visiteuses crucifiait les Marseillaises. Mbazoghondong lançait Berger qui avait un boulevard devant elle. La capitaine d’Yzeure armait un tir d’un plat du pied droit qui trompait Richard, notre dernier rempart (45+2’, 0-2). 

 

Après la pause, les pensionnaires du stade Paul Le Cesne revenaient sur le terrain avec davantage d’intentions. Les provençales obtenaient deux coups francs en l’espace de quelques minutes mais sans succès (48’ et 54’). Salomon tirait au but mais la gardienne adverse repoussait le ballon (59’). Les efforts des protégées de Parra finissaient par payer grâce à un tir puissant de la milieu de terrain Sumo qui venait parfaitement se loger dans la lucarne adverse (1-2, 69’).
Il restait alors vingt minutes dans le temps réglementaire et les Olympiennes, revigorées par ce but, occupaient le camp yzeurien pour tenter d’égaliser. Coudon ne passait pas loin de remettre les deux équipes à égalité lorsque son centre, bien aidé par le vent, touchait la barre transversale (77’). Mais le score en restait là. L’OM aura l’occasion de se rattraper dimanche prochain face à l’A.S. Pierrots Vauban Strasbourg.

Christophe Parra : « L’important, c’est d’apprendre »

« Sur la première mi-temps, on a fait face à une équipe qui jouait très bas avec un bloc bien compact et qui procédait en contre. On n’a pas su trouver les solutions. Mais au-delà de ça, on n’a pas du tout respecté l’approche du match et on sait que dans le sport, ça ne marche pas. On a joué avec des certitudes en première mi-temps mais ça ne passe pas, il faut avoir des convictions. Sur la deuxième mi-temps, on a mis beaucoup plus d’ingrédients pour essayer de jouer vers l’avant et on a eu de nombreuses occasions.
On apprend tous les jours, l’important, c’est d’apprendre. Ce n’est pas grave de se tromper mais il est important d’apprendre de ses erreurs. Au niveau comptable, la saison est encore très longue donc on reste concentré. On va essayer de s’améliorer. »

Analyse