U17 : logique respectée

sam 17 nov à 17:46
Par 
Camille Daurès
Photos © 
OM.net
Face à la lanterne rouge du championnat, Pieve Di Lota, l'OM s'est facilement imposé 4-0 et a dominé la rencontre dans tous les domaines. Ce succès confirme l'excellent début de saison des Olympiens.

Vingtième minute et, pour la première fois de la rencontre, Olivier Jannuzzi se lève de son banc. Non pas parce que ses joueurs ne sont pas rentrés dans le match, bien au contraire, leur domination est indéniable, mais parce que le filet de but adverse n'a toujours pas tremblé. «C'est le genre de match piège face à une équipe mal classée. Dans ce type de rencontre, il faut marquer rapidement. A 0-0, l'adversaire y croit encore», assure le coach olympien. Pas de panique, dix minutes plus tard, Rahou rectifie le tir en reprenant un centre en retrait (30') et récidive quelques instants après d'une frappe lointaine croisée (35'). Le coach olympien peut être rassuré. Ses joueurs ont vite rebondi. Même si les Corses ont retardé l'échéance, les Olympiens ont toujours été très sereins. À l'image d'une défense centrale Fardi-Blaudet, qui, très rarement inquiétée, a su faire preuve d'anticipation et d'assurance quand il le fallait : «Après, ça a été facile finalement.»
Face à Pieve Di Lota, l'OM a respecté la devise du club «Droit au but» et a respecté ses fondamentaux de jeu qui font sa force depuis le début de la saison : «Les retours sont positifs de la façon dont on joue. C'est encourageant pour poursuivre.» Un jeu rapide, porté vers l'avant, des passes qui cassent les lignes, des latéraux très offensifs, voilà la philosophie de cette génération prometteuse «Ils ont la qualité pour le faire. Dans le football moderne, les latéraux sont très hauts. Avec cette devise, droit au but, on veut aller rapidement de l'avant.»

Un match différent à préparer

En deuxième mi-temps, les Olympiens ont corsé l'addition, sous les yeux du président de l'OM, Jacques-Henri Eyraud, grâce à Lihadji, qui a décoché une superbe frappe pleine lucarne, tout juste avant de céder sa place à Audegond, qui a inscrit le quatrième but olympien dans les arrêts de jeu d'un plat du pied. Pour autant, il n'est jamais simple de préparer une rencontre face à la plus mauvaise défense et attaque du championnat : «On a préparé ce match surtout mentalement car les joueurs sentent le niveau de l'adversaire et ont tendance à se relâcher. C'est la difficulté de ce genre de rencontre.»
À l'image de leur début de saison quasi parfait, les Olympiens ont signé un huitième succès et confortent donc leur première place au classement qu'ils se disputent avec Nice. «L'objectif n'est pas forcément d'être champion. Le plus important, c'est la formation. Après, ce n'est pas incompatible, on peut former et avoir des résultats.» L'avenir promet tout de même de belles choses...

U17 National