Angers - OM : Finir l’année sur une bonne note

22 déc 2018
Par 
OM
Photos © 
OM.net
Les Olympiens affrontent Angers au Stade Raymond Kopa, à 21 heures, pour le compte de la 19e journée de Ligue 1. Quelques jours après son élimination en Coupe de la Ligue, l’OM vise un succès hors de ses bases pour boucler la première partie de saison.

Forcer la décision

Sixième au classement, l’OM compte deux matchs en retard avant la 19e journée et le déplacement à Angers. Dans une spirale négative depuis la victoire à Amiens le 25 novembre, Rudi Garcia a posé le contexte après l’élimination en Coupe de la Ligue : «En ce moment, il faut se battre contre les éléments et il faut aller chercher la réussite». Le huitième de finale de Coupe de la Ligue perdu aux tirs au but a été cruel et implacable.
En ce moment, le technicien et son groupe doivent faire plus pour forcer la décision. Samedi soir, les Olympiens vont devoir ferrailler face à «la dalle angevine» pour tenter de finir avec un résultat positif avant la trêve hivernale.

Arracher une dose de confiance

Candidat affiché aux trois premières places, Marseille n’est pas distancé malgré les dernières contre-performances. Dans une saison post-Coupe du monde, avec une campagne européenne ratée, les organismes ont été grandement sollicités sur la première partie de saison. Aujourd’hui, il ne s’agit pas de limiter son attention aux exigences comptables, mais surtout de retrouver la recette du succès.
C’est l’ambition d’une formation phocéenne qui a les arguments pour faire plier l’actuel 14e du championnat. La seconde meilleure attaque du championnat (29 buts marqués en 16 matchs joués) va notamment pouvoir compter sur le retour de suspension de Florian Thauvin.

Toko Ekambi parti, le danger vient d’ailleurs

Pas la formation la plus clinquante depuis son retour dans l’élite, le SCO est toujours coriace. Si l’OM n’a pas perdu contre Angers depuis 2015 en championnat (2 victoires, 3 nuls), les confrontations de la saison dernière ont débouché sur deux nuls serrés (1-1 à l’Orange Vélodrome et 1-1 au Stade Raymond Kopa). Les Angevins ayant réussi à égaliser au forceps dans les vingt dernières minutes à chaque fois.
Avec Stéphane Moulin sur le banc, l’actuel 14e de Ligue 1 se distingue par sa faculté à scorer sur coups de pied arrêtés. Leur avant-centre, Stéphane Bahoken, ne facture qu’une réalisation de plus qu’Ismaël Traoré. Densité et réussite : le capitaine centralise le danger. Avec six buts inscrits par des défenseurs centraux (Traoré x3, Thomas x2 et Pavlovic), Angers compte la ligne arrière la plus prolifique du championnat.

Le mot du coach

«Passer une trêve tranquille, c’est faire un résultat à Angers. C’est difficile de jouer chez eux, ils sont solides depuis quelques matchs. Ils perdent peu mais gagnent peu. Ils ont faim et ils ne lâchent rien, on le sait très bien donc il faudra répondre dans ce domaine. Mais ça ne suffira pas, il faudra aussi jouer. Ils ont quelques absents : Pavlovic, N’Doye et Butelle. On récupère Florian Thauvin, c’est une vraie bonne nouvelle. C’est une équipe qu’il faut appréhender sur plusieurs aspects et pas que dans le domaine aérien. Même si on se souvient de l'égalisation de Traoré en deuxième mi-temps l’année dernière. On ne connait jamais la stratégie que va utiliser l’adversaire, mais chaque équipe a des qualités et des défauts. On ne sait pas ce que va faire Angers. Ce qu’il nous faut, c’est être capable de répondre à toutes les attitudes du SCO, et se focaliser sur ce que l’on doit mettre sur le terrain.»

Avant-Match