OM - ASM : Place aux actes

dim 13 jan à 08:00
Par 
David Guitton
Photos © 
OM.net
Les Olympiens affrontent Monaco, à 21 heures, pour le compte de la 20e journée de Ligue 1. De retour en championnat après la trêve hivernale et la Coupe de France, l’OM vise la victoire à l’Orange Vélodrome.

Inverser la tendance

Sixièmes au classement, Rudi Garcia et ses joueurs ont débuté l’année par un couac en Coupe de France. Aujourd’hui, ils retrouvent le championnat et l’Orange Vélodrome. Mine de rien, la dernière sortie à domicile en Ligue 1 remonte au 2 décembre lors de la 15e journée (0-0 contre Reims). Et à l’aube de la phase retour, les Phocéens sont toujours dans la course au podium.
Deuxième meilleure attaque du championnat avec 30 buts marqués, l’OM avait arraché la victoire (3-2) à l’aller, grâce à une tête de Valère Germain dans les arrêts de jeu. Le Stade Louis-II avait été le théâtre d’une rencontre décousue et prolifique, dans la lignée des dernières confrontations entre les deux clubs en terres marseillaises. C’est simple, les Olympiens ont encaissé au moins deux buts à six reprises sur les sept derniers OM - Monaco. Le bilan penche d’ailleurs en la faveur des visiteurs avec trois victoires monégasques contre un seul succès pour l'hôte.

Retrouver des forces

Un rendez-vous pour deux patients ? Décevant et surpris contre Andrézieux, l’OM accueille des voisins de la Côte d’Azur qui ont intégré la lutte pour le maintien à leur quotidien. La photo d’avant-match présente un club marseillais qui n’a plus gagné depuis la fin du mois de novembre, face à un Monaco qui rame dans la zone rouge. Un postulat inattendu qui ajoute de la tension et fait gonfler l’enjeu.
Au coup d’envoi, Mandanda et ses coéquipiers comptent 13 places d’avance et deux fois plus de points que leur adversaire. Une situation qui s’explique en partie par le parcours à domicile des Phocéens. Avec une moyenne de 2,12 points par match, les joueurs de Rudi Garcia sont la 5e meilleure formation à domicile du championnat. Trois jours avant le match en retard à Saint-Étienne, une issue favorable boosterait les troupes.

Monaco, terminée l’agonie ?

Avec 13 points sur 54 possibles, les Asémistes présentent l’avant-dernier total du championnat, soit le bilan le plus faible de leur histoire à ce stade la saison. Après des débuts plus que laborieux, la direction a remplacé Leonardo Jardim par Thierry Henry. Dans le dur, l’ancien Gunner compose avec les blessures à répétition depuis sa prise de fonction. On a ainsi vu Monaco présenter des 11 de départ inexpérimentés se casser les dents en France et en Europe.
Pour autant, le vent semble tourner du côté du Rocher… Hyperactif depuis l’ouverture du mercato, le néo-entraîneur met à profit son répertoire et assure sur le plan sportif. Monaco, c’est deux victoires sur ses trois derniers déplacements en L1 (contre Amiens et Caen) et deux sorties victorieuses en 2019, dont une qualification au bout des tirs au but contre Rennes, en Coupe de la Ligue, mercredi.

Le mot du coach

«Les deux équipes ont beaucoup à perdre. Monaco a une position très difficile par rapport à ce qu’ils espéraient en début de saison. Quand Thierry Henry a été nommé, j’ai dit que je lui souhaitais une carrière d’entraîneur à la hauteur de sa carrière de joueur. On veut absolument gagner parce que c’est chez nous et parce que ça fait trop longtemps.»

Avant-Match