Retour sur le «Viber Président chat»

ven 08 fév à 16:30
Par 
OM
Photos © 
OM.net
Hier soir, Jacques-Henri Eyraud s'est prêté à la quatrième session de chat live sur Viber de la saison. Plusieurs thèmes ont été abordés par les supporters olympiens, voici un résumé des réactions du Président.

SUR LES FUTURS AMÉNAGEMENTS DE L’ORANGE VÉLODROME

«Je comprends l’impatience à ce sujet. Avant de lancer ces projets, il fallait avoir les clés du stade. C’est le cas depuis le 1er janvier 2019 puisque l’OM est devenu l’exploitant exclusif de l’Orange Vélodrome. C’est un moment très important. Nous sommes en train de lancer deux chantiers. Un premier sur l’éclairage du stade qui n’était pas aux normes ni à la hauteur des meilleurs clubs en Europe. Un second sur le son. Pour être franc, nous avons une sono qui est inaudible.
Il va falloir que nous soyons ambitieux dans ces deux domaines. En tout cas, c’est parti. On espère surprendre tous les supporters de l’OM dès la saison prochaine.»

Sur l’Innovation Cup

«Ça a été un grand moment de l’année passée puisqu’on a obtenu près de 260 projets de start up, dans des domaines importants pour le club : le bien être, la performance, la nutrition, la santé, la technologie, le marketing, les médias…
On a très envie de renouveler l’expérience. On ne peut pas l’organiser à une échéance trop rapprochée de la première édition mais on a la volonté de poursuivre l’aventure. J’ai très envie de construire un écosystème entre l’OM et des start up.»

Sur le développement des actions avec les groupes de supporters à l’étranger

«Je serais ravi que nous fassions encore plus de projets avec les groupes de fans basés en Italie. Nous avons commencé ce travail avec des clubs de supporters du monde entier, il y en a plus d’une dizaine à ce jour et bientôt une vingtaine à travers notre programme OM Nation.
Je serais ravi de collaborer davantage avec la Brigada Massilia, par exemple, parce que je vois à quel point il y a beaucoup d’Italiens qui suivent l’OM. Pas seulement depuis l’arrivée de Balotelli. Nos supporters s’entendent très bien avec certaines équipes italiennes. Je suis prêt à échanger pour mener des actions concrètes au service du club.»

Sur les résultats décevants de l’équipe réserve cette saison

«Chaque week-end, nous présentons une équipe dont la moyenne d’âge est à peine supérieure à 18 ans. Ça fait partie d’un vrai projet de formation. Nous affrontons des adversaires bien plus expérimentés et aguerris, et ça fait une différence. Je pense qu’on est dans le vrai en donnant la chance à nos jeunes d’apprendre et de progresser dans un championnat difficile. D’autres clubs formateurs pratiquent cette stratégie et sont parfois relégués en fin de saison. Nous misons sur l’apprentissage en alignant des joueurs très jeunes.»

Sur la suspension de Thauvin et le huis clos infligé par la LFP

«J’ai une règle, c’est de ne pas forcément mener des campagnes par médias interposés. Je pense qu’on peut être aussi efficace en faisant partie des instances pour faire avancer ces sujets. C’est ce que nous avons fait sur le carton rouge de Thauvin contre Monaco. Je me suis exprimé dans les médias sur les huis clos à la fin du match contre Bordeaux, et j’ai affirmé ma désapprobation quant à ce type de sanction.»

Partenaire