OM – Amiens (2-0) : Sujet maîtrisé

sam 16 fév à 19:15
Par 
David Guitton
Photos © 
OM.net
Serein à domicile, l’OM a dominé Amiens (2-0) dans un Orange Vélodrome qui a retrouvé de la voix et des couleurs. Le 4-4-2 renouvelé par Rudi Garcia a enchaîné un troisième succès devant 52 974 spectateurs.

LE VÉLODROME RETROUVE SON AMBIANCE

Mais pas que… Puisque c’est Marseille et le peuple olympien qui retrouvent la joie. De retour dans l’enceinte aux 67 000 places, le public de l’OM a vibré et soutenu une équipe plus conforme à ses attentes et à son standing. Grondeurs en janvier, les supporters ont donné de la voix pour un résultat à la hauteur des dernières prestations phocéennes. L’OM est en train de changer de mine et ça s’est vu sur les visages dans les tribunes.

UNE COPIE PROPRE

Zéro but encaissé et deux buts marqués, l’équipe de Rudi Garcia sort sur un deuxième clean sheet d’affilée à l’Orange Vélodrome. Si Mandanda a été sollicité (6’, 43’, 50’), il a grandement répondu présent. Solidifié par un socle Kamara – Caleta Car, l’OM a montré de la sérénité. C’est officiel, cette charnière présente des garanties. Le collectif a livré une partition fluide, alternant entre les phases de construction -souvent initiées par Lopez-, et les attaques rapides avec un Thauvin positionné à droite. Amiens n’a pu que s’incliner.

3 SUR 3 POUR L’OM

Rudi Garcia le martèle, ce sont les séries positives qui peuvent amener l’OM plus haut. Chose faite avec un troisième succès de rang. Après Bordeaux et Dijon, les Olympiens ont dominé Amiens et reviennent à la lutte pour les premières places. Trois victoires de rang, une première pour cet exercice. Hier, Lyon a assuré en battant Guingamp (2-1). Demain, Montpellier se rend à Lille et Saint-Étienne accueille le PSG pour deux affiches dont les résultats seront importants. La prochaine échéance se situe à Rennes, le dimanche 24 février.

3 SUR 4 POUR BALO

Recruté quelques jours avant ses premières minutes contre Lille, Balotelli a inscrit son troisième but en quatre apparitions sous ses nouvelles couleurs. Buteur le 25 janvier, malgré la défaite contre le LOSC, l’Italien vient d’enchaîner contre Dijon et Amiens. Difficile d’affirmer si sa seule arrivée a changé l’équipe, mais le collectif est en net progrès après un début d’année compliqué. Invisible puis mis de côté à Nice, le numéro 9 retrouve son efficacité.

THAUVIN RETROUVE L’INSPIRATION

Autre trajectoire, même destination (le fond des filets) pour Thauvin. Auteur de 22 réalisations en L1 la saison dernière, le gaucher vient de porter son total à 12 réalisations. Placé dans sa zone préférentielle dès le coup d'envoi, il a bénéficié d'un bon service de Lopez pour trouver la faille d’une jolie frappe croisée à la 19e minute. Gurtner avait déjà déjà plié à trois reprises au mois de novembre (3-1 pour l'OM au match aller), le portier aura donc encaissé quatre buts de Thauvin en 2018/2019. Mine de rien, il n’avait plus scoré depuis la dernière rencontre d'Europa League, contre Limassol (défaite 3-1, le 13 décembre).

Analyse