Le club

L'histoire de l'OM

De l'enfer au pied du paradis

26 juin 2018
Logo OM 1980

< Entre grandeur et décadence

Le palmarès de la période

=trophée champion Ligue 1 Conforama

Champion de France D1

1929, 1937, 1971, 1972

=trophée champion Coupe de France

Coupe de France

1924, 1926, 1927, 1935, 1938, 1943, 1969, 1972, 1976

=trophée champion Coupe de France

Trophées des Champions

1971

=trophée champion Coupe de France

Coupe Charles-Drago

1954

=trophée champion Coupe de France

Coupe Gambardella

1979

La descente en D2

Au terme de la saison 1979-1980, l’Olympique de Marseille quitte l’élite et descend en deuxième division. Le club phocéen va donc connaître pour la troisième fois de son histoire la D2.

Les vedettes de l’OM partent et les résultats sont médiocres lors des premiers matches. Le président Carlini décide de remplacer Jean Robin par Albert Batteux à la tête de l’équipe. Ça ne s’améliorera pas. Pire, en avril 1981, le club est placé en liquidation de bien et règlement judiciaires par le Tribunal de Commerce. Le personnel olympien est alors au chômage et les professionnels sont licenciés le club.

Roland Gransart, âgé d’à peine 27 ans, prend alors les rênes d’une équipe marseillaise à l’agonie et les Minots du club, vainqueurs de la Coupe Gambardella en 1979, sauvent le club de la catastrophe en terminant à une très honorable sixième place. Héroïque !

Equipe de l'OM 1985/86

La saison suivante, Jean Carrieu reprend le club et obtient un concordat permettant d’échelonner le règlement des dettes du club phocéen. Claude Cuny est nommé manager. L’effectif reste pratiquement le même et Roland Gransart est confirmé à la tête de l’équipe.

Emmené par ses Minots parmi lesquels se trouve Anigo, De Bono ou Caminiti et Lopez, l’OM termine à une belle troisième place mais n’est pas barragiste. Les Olympiens ont également réalisé un beau parcours en Coupe de France où ils sont allés jusqu’en 8ème de finale, éliminés par le PSG.

La saison 1982-1983 est plus délicate pour les Minots marseillais. Pourtant encadrés par quelques joueurs expérimentés, les Minots accrochent une quatrième place en championnat. Un exploit. D’autant plus que le stade Vélodrome est en rénovation en vue de l’Euro 1984 et les joueurs phocéens étaient obligés de jouer au stade de l’Huveaune. Le public et l’ambiance y étaient moins présents.

Le retour en D1

L’OM se renforce alors en recrutant des joueurs expérimentés (Bracci, Boubacar, Kerjean, Olarevic, Rubio) et la mayonnaise entre les expérimentés et les Minots va prendre. L’équipe olympienne régale ses supporters, le public se déplace en nombre au Vélodrome et les résultats sont très bons, mis à part en Coupe de France où les Olympiens sont éliminés lors des 32èmes de finale. Les joueurs de Gransart terminent premiers de D2 à la fin de la saison 1983-1984 et retrouvent l’élite !

Mais le retour en D1 est compliqué. Les désaccords et les tensions se multiplient au sein du club. Roland Gransart est limogé en octobre 1984 et Pierre Cahuzac lui succède. Malgré un manque de mobilisation derrière le nouvel entraîneur, les Marseillais parviennent à se maintenir in-extremis en terminant à la 17ème place. En Coupe de France, Valence, dernier de D2, élimine l’OM en 16ème de finale (1-0).

La saison suivante aura une saveur particulière. Les Olympiens sont plus séduisants que l’exercice précédent mais les résultats sont encore trop irréguliers. Résultat, l’OM finit à la 12ème place de D1. Les Marseillais arrivent tout de même en finale de la Coupe de France en avril 1986 mais sont défaits contre Bordeaux (2-1). Et Bernard Tapie, homme d’affaire français ambitieux, rachète l’OM en 1986. Tapie va alors révolutionner le club. Sa première année, jalonnée de changements pour le club provençal, sera une réussite puisque l’OM termine à la deuxième place lors de l’exercice 1986-1987.

La période en chiffres
6
L’OM, emmené par ses Minots héroïques, termine à la sixième place de deuxième division lors de la saison 1980-1981.
0
Les Minots, emmenés par des joueurs comme Anigo, De Bono, Caminiti, Lopez, De Falco ou Pascal, ne connaissent aucune défaite lors des six derniers matches de championnat
92
L’OM inscrit 92 buts lors de la saison 1983-1984, la saison de la remontée en D1. Les Marseillais terminent premier de leur groupe de deuxième division.
0
L’OM ne remporte aucun trophée durant la période 1979-1986.
2
L’OM remporte en 1979 la Coupe Gambardella (Coupe de France des juniors) et le championnat de France cadet.