Le club

L'histoire de l'OM

L’OM pendant la guerre

18 juin 2018
Logo OM 1930
=trophée champion Ligue 1 Conforama

Champion de France D1

1929, 1937

=trophée champion Coupe de France

Coupe de France

1924, 1926, 1927, 1935, 1938, 1943

Un championnat divisé en plusieurs groupes

La Seconde Guerre mondiale marque une période particulière pour l’Olympique de Marseille et plus globalement pour tous les clubs français. Dès le début de la guerre en septembre 1939, le championnat français est divisé en plusieurs groupes : la zone Nord, la zone Sud-Ouest et la zone Sud-Est. Guerre oblige, certains joueurs de clubs français sont retenus en caserne et désertent les terrains de football.

L’Olympique de Marseille est alors intégré par la Fédération à la zone Sud-Est avec Nice, Cannes, Saint-Etienne et Antibes. Marseille termine d’ailleurs deuxième de ce championnat inédit derrière Nice lors de la saison 1939-1940.

Équipe de l'OM 1942/1943

Malgré la guerre, le club phocéen participe à la Coupe de France, rebaptisée Coupe Charles-Simon mais les Marseillais, entraînés par Joseph Eisenhoffer, sont défaits en finale face au Racing Club de Paris le 5 mai 1940 au Parc des Princes devant 25969 spectateurs (2-1).

La saison suivante, en 1941, les Olympiens terminent premier de la zone Sud et sont donc Champions de France de la zone non-occupée. Un sacre qui n’est pas comptabilisé dans le palmarès de l’Olympique de Marseille, présidé alors par Marcel Constant. La sixième Coupe de France remportée par le club phocéen sera elle comptabilisée. L’Olympique de Marseille, emmené par sa bande de joueurs du cru Dard, Scotti, Robin et Pironti, bat Bordeaux en finale le 22 mai 1943 (4-0). Une victoire en finale n’avait jamais été aussi large. Pour anecdote, ce match entre Marseille et Bordeaux est rejoué pour la première fois dans l’histoire de la compétition après un nul 2-2. Bordeaux avait aussi aligné un joueur non-qualifié et au nom de la morale sportive, Joseph Pascot, représentant de l’État décide de faire rejouer la finale.

20 à 2, l'OM écrase Avignon

Lors de la saison 1943-1944, un championnat fédéral est mis en place mais l’OM n’en ressort pas vainqueur. Un an plus tard, le 10 mai 1945, l’OM est défait en finale de la Coupe de la Libération, également appelée Coupe de la Victoire, au stade de l’Huveaune contre le FC Metz à Marseille.

Durant la guerre, l’OM se distingue notamment par quelques victoires impressionnantes. Lors de la demi-finale de la Coupe de France en avril 1940, les Olympiens battent Lens par huit buts d’écart (9-1) ! Le 6 octobre 1942, l’OM ne fait qu’une bouchée d’une faible équipe avignonnaise en gagnant sur le score de 20 buts à 2 ! Emmanuel Aznar inscrit neuf buts et Georges Dard marque à cinq reprises au cours de la partie.

Finale de la Coupe de France, Zone libre 1943, l'OM rencontre le CO Perpignan (3-0).

Aznar et Dard sont deux joueurs majeurs de Marseille pendant les années de guerre. Aznar, surnommé “Manu“, inscrit 116 buts en première division avec le club phocéen durant sa période marseillaise et Georges Dard dispute 330 matches toutes compétitions confondues avec l’OM pour 106 buts.

Après la guerre, le championnat reprend ses droits et il est composé de dix huit équipes. Les Olympiens terminent la première saison d’après-guerre à la neuvième place malgré les 21 buts de Louis De Maréville et sont éliminés en quart de finale de la Coupe de France.

La période en chiffres
45
Emmanuel Aznar inscrit 45 buts en 30 journées de championnat lors de la saison 1942-1943. “Manu“ finit logiquement meilleur buteur olympien en championnat.
17
Roger Scotti est âgé de 17 ans quand il remporte la Coupe de France avec l’OM en 1943. Il est alors le plus jeune vainqueur du trophée.
100
L’OM, emmené par ses joueurs du cru Dard, Scotti, Robin et Pironti, inscrit 100 buts en 30 journées de championnat au cours de l’exercice 1942-1943.
1
En 1943, la finale de la Coupe de France est rejouée entre l’OM et Bordeaux. Inédit ! C’est la première fois qu’une finale est jouée une seconde fois. L’OM gagne 4-0.
20
L’OM fait trembler les filets à 20 reprises contre Avignon en championnat le 6 octobre 1942.Aznar se distingue notamment en marquant un nonuplé