Lille
OM
2
3
1
mer, 26/07/2006 - 19:00
Amical
Arbitre : Stéphane Lannoy
Touquet - Fredi Petit
(affluence : 3500 spectateurs)
  • 52'
    Odemwingie
  • 86'
    Gygax
  • 53'
    Habib Bamogo
  • 63'
    Habib Bamogo
  • 80'
    Taye Ismaila Taiwo
Lille
Mi-temps
OM

Composition

Ouvrir Fermer

Titulaires

Entraineur :
Entraineur :

Remplacants

  • OM
  • Lille
  • Odemwingie 52'
  • Gygax 86'

l'actualité

Live Text

l'analyse

l'actualité

mer 26 juil 2006

Lille 2-3 OM (amical)

L'OM a décroché sa première victoire de l'intersaison face au LOSC ce mercredi en amical (2-3). Un doublé de Bamogo et un but de Taiwo ont scellé le succès olympien.
toutes les actus

Live Text

Le live texte commence une heure avant le début de la rencontre

l'analyse

Lille 2-3 OM (amical)

26 juil 2006 Par 
Au Touquet, Christopher Albano (avec E.J.)
Photos © 
L'OM a décroché sa première victoire de l'intersaison face au LOSC ce mercredi en amical (2-3). Un doublé de Bamogo et un but de Taiwo ont scellé le succès olympien.

Le but de la confrontation face au LOSC était d’étalonner le nouvel OM face à l’une des grosses pointures de la Ligue 1. Le verdict est très positif, les Olympiens s’étant imposés dans le nord au Touquet devant les dogues lillois. Malgré une première période marseillaise approximative offensivement, la différence s’est faite durant la seconde mi-temps. Grâce à Bamogo notamment. En cette fin de préparation, ce premier succès depuis la reprise arrive donc au meilleur moment.
Albert Emon souhaitait lors de cette opposition se rapprocher de son équipe-type en championnat, c’est ainsi qu’il fit débuter Cana, Lamouchi et Nasri au milieu mais aussi Niang, Maoulida et Bamogo en attaque. La défense était plus remaniée avec les titularisations de Bocaly (Beye étant blessé) ainsi que celle de Cantareil sur la gauche.

Mais durant le premier quart d’heure, les Lillois se montrèrent les plus dangereux. Notamment par Bastos qui vit sa tête passer tout près des buts de Carrasso (14e). Albert Emon demandait à ses attaquants de presser les défenseurs et à ses hommes de rester organisés face à une équipe-type lilloise. Dans la foulée, les Marseillais semblaient avoir entendu leur entraîneur. Bamogo manquait le cadre lors de son face à face avec le gardien (16e) puis ce même attaquant phocéen exécutait un débordement côté gauche mais Tavlaridis le fauchait et aurait mérité un carton rouge dans les conditions de la L1. Il n’écopait que d’un jaune. Devant un public très nombreux et acquis à sa cause, l’OM aurait encore mérité d’ouvrir le score mais Lamouchi, seul devant le but vide, se faisait reprendre au dernier moment par un défenseur lillois (43e).

Doublé pour Bamogo

Plus d’enseignements sont venus de la seconde période pour Albert Emon. Malgré le but d’Odemwingie (52e), l’entraîneur marseillais a pu remarquer que son équipe avait une grosse capacité de réaction. En inscrivant un but une minute plus tard (53e), Bamogo remettait les deux équipes à égalité. Le rentrant Hassoun Camara proposait ensuite un raid solitaire côté droit. Après avoir éliminé trois joueurs, il était fauché dans la surface. M. Lannoy sifflait le penalty que Bamogo tirait et transformait, offrant l’avantage aux siens et signant un doublé (63e). Entré en jeu en seconde période, le Costaricain à l’essai Bolanos montrait de belles dispositions. Vif et bon dribbleur, ce milieu de terrain offensif droit a réalisé une bonne prestation.
Dominateur dans le jeu, l’OM voyait son avantage se fructifier en fin de match avec un coup franc surpuissant de Taiwo (80e) avant que Gygax redonne un maigre espoir aux siens de la tête (86e). Marseille obtenait finalement sa première victoire de l’intersaison. C’est une belle satisfaction, d’autant plus face à une formation de Ligue 1. Encourageant à une dizaine de jours du premier match de championnat à Sedan.

Analyse