Sion
OM
1
1
dim, 08/07/2012 - 20:10
Amical
Arbitre : Damien Carrel
Sion - Stade de Tourbillon
(affluence : 7500 spectateurs)
  • 21'
    Itaperuna
  • 90'
    Loïc Remy
Sion
Mi-temps
OM

Composition

Ouvrir Fermer

Titulaires

Margairaz
Vanczak
Marques
Dingsdag
Itaperuna
Gattuso
Vanins
Darragi
Aislan
Crettenand
Bulher
Entraineur : Elie Baup
Entraineur : Sébastien Fournier

Remplacants

  • OM
  • Sion
  • Elmer
  • Danilo
  • Zambrella
  • Yerly
  • Mrdja
  • Melo
  • Laferty

l'actualité

Live Text

l'analyse

l'actualité

lun 09 juil 2012

FC Sion 1-1 OM : Le match

Revivez la rencontre amicale entre le FC Sion et l'OM en intégralité (2012.13)
lun 09 juil 2012

Baup : «Encourageant pour la suite»

La réaction du coach olympien après son premier match sur le banc de l'OM et le nul face au FC Sion en amical ce dimanche (1-1).
dim 08 juil 2012

FC Sion 1-1 OM : résumé

Résumé long format de la rencontre amicale entre le FC Sion et l'OM (2012.13)
toutes les actus

Live Text

Le live texte commence une heure avant le début de la rencontre

l'analyse

Un nul au courage (1-1)

08 juil 2012 Par 
A Sion, E.J.
Photos © 
Y. Parienti 2012
Pour son premier match de l’intersaison, l’OM a arraché le nul grâce à Remy face à une équipe du FC Sion plus fraîche.

Au terme d’un match parfois âpre et d’un niveau technique assez limité comme souvent pour les premières de l’intersaison, la jeune équipe olympienne a arraché le nul dans les derniers instants grâce à Remy d’une superbe frappe du gauche face au FC Sion. Un résultat face à une équipe suisse qui reprend son championnat dans une semaine alors que l’OM n’a repris que depuis…. une semaine. Et quand on se dit que le club ne compte à l’heure actuelle que la moitié de son effectif pro avec une présence massive de jeunes sur la pelouse d’un stade de Tourbillon bien remplie, il y a donc finalement de quoi se satisfaire du nul pour cette première rencontre de l’été. Le signe d'une belle volonté pour ne pas perdre.
C’est ainsi que les compères d’un Gattuso encore vert et ovationné à sa sortie ont longtemps dominé devant des Marseillais sérieux mais qui ont eu beaucoup de mal à se créer des occasions. Ils ont encore plusieurs semaines pour perfectionner tout ça.
Pour sa première, Elie Baup avait d’abord opté pour un système en 4-2-3-1 avec Gignac en pointe soutenu par Raspentino et Gadi. Azouni pigeait à droite de la défense alors qu’Abdullah venait garnir le milieu. Durant la première période, les Olympiens ont d’abord souffert sous la pression de Suisses mieux affutés. Et si Bracigliano parvenait à détourner du bout des doigts le coup franc de Dingsdag (13e), il ne pouvait rien par la suite. Quand sur un corner suisse mal négocié par la défense, Itaperuna propulsait le ballon de la tête dans les filets au second poteau (1-0, 21e). Une ouverture du score assez logique dans une partie qui devenait assez tendue avec une succession de fautes helvètes et un Amalfitano particulièrement bousculé. 
Après avoir beaucoup reculé, les Marseillais reprenaient le dessus en fin de mi-temps et passaient dans un schéma en 4-4-2. Ce système se poursuivait après la pause avec l’entrée de Remy pour un tandem avec Gignac en attaque.
L’OM était mieux et se signalait par une bonne frappe de Remy de l’entrée de la surface détournée par Vanins (48e). Cheyrou et l’entrant Ammari tentaient eux aussi leurs chances de loin mais sans succès. D’autant que le FC Sion ne passait pas loin de doubler la mise par la recrue Lafferty qui touchait le poteau d’une frappe enroulée (84e). Mais Remy sortait de sa boite pour placer une frappe enroulée du gauche dans la lucarne dans les arrêts de jeu (1-1, 90e+3). Allez, retour au boulot dans les hauteurs de Crans Montana à une vingtaine de kilomètres de là.