Wolfsburg
OM
2
0
sam, 27/07/2013 - 20:00
Amical
Arbitre : Michael Weiner
Wolfsburg - Volkswagen Arena
(affluence : 12592 spectateurs)
  • 3'
    RICARDO RODRIGUEZ
  • 77'
    DOST
Wolfsburg
Mi-temps
OM

Composition

Ouvrir Fermer

Titulaires

RICARDO RODRIGUEZ
VIEIRINHA
POLAK
NALDO
OLIC
DIEGO
DIEGO BENAGLIO
KOO
TIMM KLOSE
PERISIC
TRASCH
Entraineur : Elie Baup
Entraineur : Dieter Hecking

Remplacants

  • OM
  • Wolfsburg
  • GRUN
  • SCHAFER
  • MEDOJEVIC
  • DOST 77'
  • LOPES
  • SIO
  • HASEBE

l'actualité

Live Text

l'analyse

l'actualité

dim 28 juil 2013

Elie Baup : "Le travail paiera"

Déçu de la défaite de l'OM à Wolfsburg, lors de son quatrième match de préparation (2-0), l' entraîneur olympien reste optimiste pour la suite. Son équipe a beaucoup travaillé physiquement ces derniers temps et sera prête pour la reprise de la compétition.
dim 28 juil 2013

Il y a encore du travail

Dominé de bout en bout, mené au score dès la 3e minute, l'OM, émoussé, n'a pas passé une bonne soirée sous la pluie allemande.
toutes les actus

Live Text

Le live texte commence une heure avant le début de la rencontre

l'analyse

Il y a encore du travail

28 juil 2013 Par 
A Wolfsburg, Thierry Muratelle
Photos © 
Yannick Parienti 2013
Dominé de bout en bout, mené au score dès la 3e minute, l'OM, émoussé, n'a pas passé une bonne soirée sous la pluie allemande.

L'OM est encore de loin de la vérité attendue lors des prochaines semaines. Le quatrième match de préparation n'apporte ni franche certitude ni inquiétude. Il donne la tonalité du comportement de l'équipe à quinze jours de la reprise. Au fil des jours, à l'entraînement mais surtout en match, la phase de préparation apporte son lot de renseignements à Elie Baup, à la recherche de la meilleure dimension collective.
L'OM en a été éloigné lors d'une première période, dont le contenu technique n’a ressemblé en rien aux précédents rendez-vous. Pour rendre l’addition un peu plus lourde, les Olympiens ont rapidement couru après le score. La première faute de la rencontre, provoquée par Mendes, a été exploitée aussitôt par Wolfsburg. Une frappe de 22 mètres, enveloppée, une feuille morte  de Rodriguez, laissant Mandanda loin du ballon.
Le match n'est pas lancé, le handicap est déjà là. Les 42 minutes suivantes, l'OM n'a pas eu véritablement les moyens d'inquiéter son hôte. Un lob de Valbuena (10e) au-dessus après un ballon récupéré par André Ayew, un coup franc de Valbuena (20e) largement au-dessus, c'est tout pour les occasions. Si sur chaque récupération, les Olympiens ont d'abord tenté d'être très directs dans la projection offensive, ils ont eu du mal à être constants dans cette ambition. Deux raisons essentielles: un déchet technique pesant  et l'habileté technique allemande obligeant les Olympiens à beaucoup courir. Avant de relâcher la bride, Wolfsburg a installé dans le premier quart d'heure un pressing haut. Les Allemands ont beaucoup insisté sur leur côté gauche où les dédoublements de Rodriguez ont donné de l'éclat et de la profondeur au travail complété, dans cette zone, par Diego et Perisic, accessoirement par Olic.
Wolfsburg aurait pu prendre le large sur une frappe de Perisic, mais le ballon après un rebond a terminé sa course sur le poteau droit de Mandanda.
Le capitaine olympien a été sollicité, encore plus après le repos quand la pluie s’est invitée avec force sur les débats. Sur une frappe terrible de Rodriguez (63e), sur un face à face avec Vieirinha (69e), Steve Mandanda a aligné les parades. Mais il n’a rien pu sur le deuxième but de Dost (74e) seul au deuxième poteau et reprenant dans le but vide un centre de Medojevic.
Malgré une agressivité plus affirmée en seconde période, les Olympiens, émoussés,  ne se sont créé aucune occasion. Il reste quinze jours avant la reprise du championnat. Et il y a encore du travail.