Parme
OM
1
1
0
3
mer, 31/07/2013 - 20:00
Amical
Arbitre : M.Fabbri Di Ravenna
Parme - Stade Ennio-Tardini
(affluence : 4656 spectateurs)
  • 77'
    PALLADINO
Parme
Mi-temps
OM

Composition

Ouvrir Fermer

Titulaires

BIABIANY
MENDES
CASSANO
PAROLLO
VALDES
PALETTA
MIRANTE
GALLOPPA
AMAURI
LUCARELLI
GOBBI
Entraineur : Elie Baup
Entraineur : Roberto DONADONI

Remplacants

  • OM
  • Parme
  • BAJZA
  • BENALOUANE
  • CHIBSAH
  • FELIPE
  • MARCHIONNI
  • MESBAH
  • PALLADINO 77'

l'actualité

Live Text

l'analyse

l'actualité

jeu 01 aoû 2013

Collecchio ouvre ses portes à l’OM

Ce matin, les Olympiens ont effectué leur premier entraînement au centre sportif de Collecchio, habituel camp de base du Parma FC. Le lieu rappelle le centre Robert Louis-Dreyfus.
jeu 01 aoû 2013

Elie Baup : "On rentre dans la compétition"

Le coach olympien s’est exprimé après la défaite de l’OM face à Parme mercredi soir (1-0). Déçu du résultat, il n’en est pas moins confiant pour la suite à la vue des progrès affichés par son équipe par rapport au match face à Wolfsburg il y quelques jours.
toutes les actus

Live Text

  • 0'
    Vous êtes sur mobile ? Pour suivre l'évolution de la rencontre, rendez-vous sur notre compte twitter @OM_Officiel

l'analyse

L’OM perd mais progresse

31 juil 2013 Par 
A Parme, Allan Chaussard
Photos © 
Yannick Parienti 2013
Après une première période sérieuse et appliquée, les Olympiens ont poussé en seconde mi-temps, multipliant les occasions. C’est au moment où l’équipe était au mieux que les Italiens ont frappé pour l’emporter.

L’OM s’était appliqué à respecter les directives énoncées par Elie Baup plus tôt dans la semaine, à savoir jouer avec un bloc équipe haut et compact. Les Olympiens pouvaient alors construire leur jeu, patiemment, mais toujours avec le souci de rester solide défensivement. En face, Parme restait plus bas et cherchait à jouer long sur Amauri pour profiter de la vitesse de Cassano et Biabiany sur les ailes.
Dans un match où les deux équipes restaient disciplinées, Diawara sortait son épingle du jeu en se montrant déterminant dès le début de la rencontre en taclant Parolo dans la surface (6e). Le défenseur sénégalais avait faim et l’a fait savoir, comme face à Cassano (10e et 23e). Les Olympiens se montraient rapidement dangereux dans cette partie, en s’appuyant notamment sur ses deux internationaux français. D’abord sur un centre de Valbuena pour la tête de Payet, que Mirante captait sans problème (8e). Puis sur un coup franc de Valbuena que Payet récupérait au second poteau, avant d’envelopper son ballon en direction de la lucarne opposée, mais Mirante repoussait des deux poings (18e). Une performance rééditée quelques minutes plus tard sur une nouvelle frappe enroulée de Payet (30e). De son côté Parme insistait sur l’aile droite en utilisant la vitesse de Biabiany et la percussion de Cassano, mais sans jamais inquiéter Steve Mandanda.

L'OM plus entreprenant après la pause, mais...

C’est bien en seconde mi-temps que les deux équipes, jusque-là appliquées et sérieuses, décidaient d’offrir du spectacle. Les Olympiens se montraient à nouveau les plus entreprenants. Par Gignac, sevré de ballon lors des quarante-cinq premières minutes, sur une frappe depuis le côté gauche dont il a le secret (48e), puis sur une tête à la réception d’un centre de Fanni (55e). Valbuena reprenait lui le contrôle du jeu en glissant un superbe ballon à Kadir dont la frappe était trop écrasée pour inquiéter le portier italien (67e). Mais à force de manquer ses occasions, l’OM était puni. D’abord sans frais sur une reprise de Sansone qui trouvait la barre de Mandanda après un bon centre de Mesbah (70e). Puis en concédant l’ouverture du score après un bel échange de passes entre Palladino et Chisbah avant que le premier ne devance Mandanda pour le lober (77e). Dans la foulée Cassano était tout proche de doubler la mise sur une frappe puissante qui passait juste à côté (79e). Les Olympiens n’abdiquaient pas, mais n’arrivaient plus à se montrer dangereux.
Quelques jours après la gifle reçue en Allemagne, l’OM a montré qu’il montait en puissance. Il devra confirmer les progrès entrevus dès son prochain match, samedi contre la Sampdoria de Gênes, s’il veut être prêt pour l’ouverture du championnat.