Sochaux
OM
2
1
1
3
sam, 29/03/2014 - 17:00
Ligue 1 - J31 - Retour
Arbitre : M. Bartolomeu VARELA
Sochaux - stade Auguste-Bonal
  • 24'
    Sunzu
  • 90'
    Nicolas Nkoulou
Sochaux
Mi-temps
OM

Composition

Ouvrir Fermer

Titulaires

Faussurier
corchia
Sunzu
butin
Sinkala
Pele
J.ayew
Prcic
Carlao
roudet
Marange
Entraineur : José Anigo
Entraineur : Herve Renard

Remplacants

  • OM
  • Sochaux
  • cros
  • zuma
  • kante
  • Ilaimaharitra
  • boukari
  • mayuka
  • frau

l'actualité

Live Text

l'analyse

l'actualité


jeu 03 avr 2014

Albert Emon convoqué

La commission de discipline a décidé d'auditionner l'entraîneur adjoint olympien à la suite de son expulsion du banc de touche à Sochaux lors de la 31e journée.
lun 31 mar 2014

Un Jour à l'OM du 31 mars

Retrouvez toutes les dernières actualités de l'OM dans "Un Jour à l'OM" du 31 mars 2014.
lun 31 mar 2014

Le but de Nkoulou vu des tribunes

Vivez depuis la zone "visiteurs" du stade Auguste-Bonal de Sochaux, le but de Nicolas Nkoulou à la dernière minute du match de la 31e journée de Ligue 1.
lun 31 mar 2014

12ème hOMme à Sochaux

Suivez le match des Olympiens à Sochaux avec les supporters de l'OM dans la tribune "visiteurs" du stade Auguste-Bonal.
lun 31 mar 2014

L'égalisation de la 90e minute

Sochaux 1-1 OM : le résumé vidéo gratuit de la 31e journée de Ligue 1.
lun 31 mar 2014

Sochaux 1-1 OM : match

Revivez la rencontre face à Sochaux en intégralité (Ligue 1 - 31e journée - 2013-14).
toutes les actus

Live Text


Le live texte commence une heure avant le début de la rencontre

l'analyse


Une histoire de coups de tête

29 mar 2014
Par 
Allan Chaussard
Photos © 
Yannick Parienti / OM.net
L’OM ramène un point du stade Auguste-Bonal (1-1). Sunzu a ouvert le score de la tête sur corner en première période. Nkoulou a égalisé en fin de match. C’est toujours mieux que rien.

Après quatre matches sans victoire, l’OM espère retrouver le chemin du succès dans le Doubs. Pas de révolution dans le onze de départ olympien, seuls Cheyrou et Thauvin laissent leur place à Lemina et Payet. Peu importe les hommes alignés, les Olympiens doivent montrer un visage conquérant face à Sochaux.
Dès le début de la rencontre les joueurs de José Anigo font preuve d’envie, mais usent trop de longs ballons pour inquiéter les locaux. Ils montrent néanmoins une réelle volonté de combiner. Seulement voilà, le doute les habite. Les Lionceaux prennent alors le dessus au milieu de terrain et apportent le danger dans la surface de Steve Mandanda par de bons centres et sur coups de pied arrêtés. 
L’ouverture du score arrive d’ailleurs sur un corner, bien frappé par Roudet, pour Sunzu. Ce dernier se défait facilement du marquage de Fanni pour tromper Mandanda au premier poteau.
L’OM doit, comme souvent, courir après le score et s’énerve. Les cartons jaunes pleuvent. Albert Emon est exclu du banc de touche par Monsieur Varela pour des propos jugés injurieux par l’arbitre.
Sur le terrain, Valbuena et consort parviennent à se procurer quelques situations intéressantes à l’approche de la mi-temps, mais jamais Pelé n’est mis en danger. Une réaction est attendue en seconde période.

Dès le retour des vestiaires, Rod Fanni laisse sa place à Dja Djédjé. José Anigo veut voir son équipe jouer plus haut et utiliser les côtés, comme cela a été travaillé tout au long de la semaine. Seulement trois centres en première mi-temps, c’est trop peu.
L’OM prend les choses en main et amène plus régulièrement le danger dans la surface doubiste. Toujours insuffisant pour tromper le très bon Yohann Pelé. Les intentions sont bien meilleures, mais il manque du tranchant dans la dernière passe, le dernier geste, pour revenir dans la rencontre.
Thauvin, puis Imbula font leur entrée pour apporter plus de percussion et de mouvement.
Sochaux souffre, se contente de repousser, mais ne craque pas. Les joueurs d’Hervé Renard font preuve d’une solidarité à toute épreuve. A la lutte pour le maintien, ils tiennent à tout prix à ces trois points et font bloc.
L’OM n’abdique pas. Il pousse, encore et encore. Jusqu’au bout, il croit à l’égalisation. Il a raison. Sur l’un des derniers corners du match, frappé par Thauvin, Nkoulou profite d’un cafouillage dans la surface pour placer sa tête dans les filets sochaliens. Enfin.
Les Olympiens égalisent logiquement. Ils ne sont jamais sortis de leur match. Ils rentrent à Marseille avec un point, au terme d’une histoire de coups de tête.