OM
Saint-Étienne
1
2
1
1
mer, 25/09/2013 - 20:00
Ligue 1 - J07 - Aller
Arbitre : Said Ennjimi
Marseille - Stade Vélodrome
  • 26'
    Giannelli Imbula
  • 22'
    Benjamin Mendy
  • 32'
    GHOULAM
OM
Mi-temps
Saint-Étienne

Composition

Ouvrir Fermer

Titulaires

CLERC
HAMOUMA
LEMOINE
SALL
ERDING
CLEMENT
RUFFIER
COHADE
ZOUMA
MOLLO
GHOULAM
Entraineur : Elie Baup
Entraineur : Christophe GALTIER

Remplacants

  • OM
  • Saint-Étienne
  • MOULIN
  • MIGNOT
  • POLOMAT
  • DIOMANDE
  • TABANOU
  • SISSOKO
  • SAINT MAXIMIM

l'actualité

Live Text

l'analyse

l'actualité


ven 27 sep 2013

12ème hOMme après OM 2-1 ASSE

Revivez la victoire de l'OM face à Saint-Étienne au cœur des virages du Vélodrome !
ven 27 sep 2013

Un autre regard sur OM 2-1 ASSE

Vivez la rencontre OM-ASSE depuis le bord du terrain et en musique avec "Un autre regard".
ven 27 sep 2013

La victoire face à Saint-Etienne en vidéo

Les temps forts de la rencontre entre l'OM et Saint-Étienne dans un résumé vidéo gratuit de 3 minutes.
jeu 26 sep 2013

Romao ironise sur le penalty

Sanctionné d’un penalty pour avoir contré le ballon de l’épaule lors du match face à Saint-Etienne, Alaixys Romao estime que la décision de l’arbitre était injustifiée. Il préfère en rire sur son compte twitter.
jeu 26 sep 2013

OM 2-1 ASSE : match

Le match face à Saint-Étienne en intégralité (Ligue 1 - 7e journée - 2013-2014)
jeu 26 sep 2013

La victoire face à Saint-Etienne en vidéo

Les temps forts de la rencontre entre l'OM et Saint-Étienne dans un résumé vidéo gratuit de 3 minutes.
toutes les actus

Live Text


Le live texte commence une heure avant le début de la rencontre

l'analyse


Les bleus donnent la leçon aux Verts

24 sep 2013
Par 
Allan Chaussard
Photos © 
Yannick Parienti / OM.net
L’Olympique de Marseille remporte le choc des légendes face à Saint-Etienne, 2 buts à 1 grâce à Mendy et Imbula. Les deux jeunes Olympiens marquent leur premier but en Ligue 1 et replacent l’OM sur le podium du championnat.

Ils découvrent à peine la Ligue 1 depuis quelques semaines. Ils placent déjà l’Olympique de Marseille sur le podium ce soir. Les bleus, comme on dit, Benjamin Mendy et Giannelli Imbula, ont permis à l’OM de remporter un match qu’il a globalement dominé, se procurant les plus belles occasions, malgré quelques frayeurs. Ils ont aussi prouvé qu’ils avaient la carrure pour porter sans gêne le maillot blanc. Bien épaulés par d’autres Bleus, ceux de l’équipe de France, Payet et Valbuena, une nouvelle fois précieux.

Le latéral gauche Olympien a ouvert la voie. Il a libéré le stade au terme d’un contre canon mené par ses aînés, Dimitri Payet et Mathieu Valbuena. Le dernier cité délivrant le centre décisif pour Mendy, au second poteau, qui reprenait juste après le rebond du plat du pied et lobait Stéphane Ruffier, resté stoïque. Le portier stéphanois n’en revenait pas. Le public marquait un temps d’arrêt. Puis exultait. L’ancien Havrais ouvrait ainsi son compteur but avec l’OM. Imbula l’imitait quatre minutes plus tard. Là aussi, l’action était limpide : de gauche à droite, l’OM baladait son adversaire. Fanni centrait. Zouma déviait la trajectoire. Imbula n’avait plus qu’à placer son pied gauche en opposition pour tromper Ruffier une fois encore impuissant.

L’OM avait fait le break et même le penalty litigieux accordé aux Verts, transformé par Ghoulam, n’y changeait rien. L’OM était plus fort ce soir et, sans un grand Ruffier, la note aurait pu être plus lourde.  Le portier de l’ASSE sortait par deux fois les

Ils découvrent à peine la Ligue 1 depuis quelques semaines. Ils placent déjà l’Olympique de Marseille sur le podium ce soir. Les bleus, comme on dit, Benjamin Mendy et Giannelli Imbula, ont permis à l’OM de remporter un match qu’il a globalement dominé, se procurant les plus belles occasions, malgré quelques frayeurs. Ils ont aussi prouvé qu’ils avaient la carrure pour porter sans gêne le maillot blanc. Bien épaulés par d’autres Bleus, ceux de l’équipe de France, Payet et Valbuena, une nouvelle fois précieux.

Le latéral gauche Olympien a ouvert la voie. Il a libéré le stade au terme d’un contre canon mené par ses aînés, Dimitri Payet et Mathieu Valbuena. Le dernier cité délivrant le centre décisif pour Mendy, au second poteau, qui reprenait juste après le rebond du plat du pied et lobait Stéphane Ruffier, resté stoïque. Le portier stéphanois n’en revenait pas. Le public marquait un temps d’arrêt. Puis exultait. L’ancien Havrais ouvrait ainsi son compteur but avec l’OM. Imbula l’imitait quatre minutes plus tard. Là aussi, l’action était limpide : de gauche à droite, l’OM baladait son adversaire. Fanni centrait. Zouma déviait la trajectoire. Imbula n’avait plus qu’à placer son pied gauche en opposition pour tromper Ruffier une fois encore impuissant.

L’OM avait fait le break et même le penalty litigieux accordé aux Verts, transformé par Ghoulam, n’y changeait rien. L’OM était plus fort ce soir et, sans un grand Ruffier, la note aurait pu être plus lourde.  Le portier de l’ASSE sortait par deux fois les tentatives millimétrées de Valbuena en première période. Il devait même s’employer sur un centre contré par Zouma qui prenait le chemin de son but en seconde. Les Verts tentaient, mais la défense olympienne dégageait à nouveau la sérénité qui faisait sa force l’an passé. Nicolas Nkoulou et Lucas Mendes repoussaient à tour de rôle les assauts stéphanois ne laissant que quelques restes à Steve Mandanda, impérial dans les airs.
Après trois matches sans victoire en championnat, l’OM reprend sa marche en avant. Il reste collé au peloton de tête. Lui met la pression avant les matches de demain. Les Olympiens sont dans la situation dont ils rêvaient avant la rencontre. Ils peuvent remercier leurs bleus.

tentatives millimétrées de Valbuena en première période. Il devait même s’employer sur un centre contré par Zouma qui prenait le chemin de son but en seconde. Les Verts tentaient, mais la défense olympienne dégageait à nouveau la sérénité qui faisait sa force l’an passé. Nicolas Nkoulou et Lucas Mendes repoussaient à tour de rôle les assauts stéphanois ne laissant que quelques restes à Steve Mandanda, impérial dans les airs.
Après trois matches sans victoire en championnat, l’OM reprend sa marche en avant. Il reste collé au peloton de tête. Lui met la pression avant les matches de demain. Les Olympiens sont dans la situation dont ils rêvaient avant la rencontre. Ils peuvent remercier leurs bleus.