Eskisehirspor
OM
2
1
1
4
jeu, 02/08/2012 - 20:45
Ligue Europa - Tour préliminaire
Arbitre : M. Pawel Gil (POL)
Eskisehir - Stade Atatürk
  • 62'
    Nuhiu
  • 49'
    André-Pierre Gignac
Eskisehirspor
Mi-temps
OM

Composition

Ouvrir Fermer

Titulaires

Kamara
Sari
Potuk
Cetin
Nuhiu
Gücer
Boffin
Zengin
Angelo
Malecki
Dedê
Entraineur : Elie Baup
Entraineur : Ersun YANAL

Remplacants

  • OM
  • Eskisehirspor
  • Albayrak
  • Ören
  • Bahtiyaroglu
  • Güven
  • Tello
  • Eser
  • Kara

l'actualité

Live Text

l'analyse

l'actualité


ven 03 aoû 2012

Gignac, un N°9 « tout neuf »

Buteur sur la pelouse d'Eskisehirspor en Europa League, André-Pierre Gignac commence la saison de la meilleure des manières.
ven 03 aoû 2012

Un jour à l'OM du 3 août

Retour sur le match d'Europa League entre Eskisehirspor et l'OM (1-1) avec les réaction olympiennes et l'avis des supporters à Marseille.
But
ven 03 aoû 2012

Eskisehirspor 1-1 OM : le but de Gignac

Le but de Gignac face à Eskisehirspor (UEFA Europa League - 3e tour préliminaire - Aller - 2012.2013)
ven 03 aoû 2012

«On va tous retrouver notre vrai niveau de jeu»

Libéré de sa blessure, André Ayew monte en régime match après match. S’il estime avoir manqué de « peps » avec ses coéquipiers pour s’imposer en Turquie, le milieu de terrain affiche sa confiance avant le match retour… et le début du championnat.
toutes les actus

Live Text


Le live texte commence une heure avant le début de la rencontre

l'analyse


Un petit avantage pour l'OM

02 aoû 2012 Par 
Laurent Oreggia
Photos © 
L’OM ramène le 1-1 d’Eskisehir en match aller du 3e tour préliminaire d’Europa League. Les Olympiens avaient ouvert le score par Gignac, avant de se faire rejoindre. Un 0-0 au retour à Fos (le 9 août) leur ouvrira les portes des barrages.

Ce qui n’était pas annoncé comme une partie de plaisir a parfois été compliqué. Sérieux, les Olympiens n’ont pas pris de haut leurs rivaux turcs. Mais ces derniers se sont révélés plus dangereux encore qu’on ne le soupçonnait. Notamment sur coups de pied arrêtés. C’est sur l’un d’eux que Dedê a déposé le ballon sur la tête de Nuhiu pour l’égalisation (1-1, 62e) profitant d’un marquage trop lâche. C’est sur un autre, toujours frappé par le Brésilien, qu’Erkan Zengin a un temps cru donner l’avantage à sa formation, en première période. Mais un de ses partenaires avait été signalé en position de hors-jeu.

Au retour, dans une semaine, les joueurs d’Elie Baup devront renforcer leur vigilance sur ces situations de jeu. Pour le reste, ils n’ont pas croulé sous les dangers. Tout juste une perte de balle de Mbia à la 70e aura suscité une vive inquiétude dans le camp marseillais, et un emballement dans les petites mais bouillantes tribunes du stade Atatürk.

Au vrai, et même si le résultat final reflète une forme de logique, il est dommage que l’OM n’ait pas tenu plus longtemps son avance au score. Seulement treize minutes. Car jusqu’au coup-franc de Dedê, le but inscrit par Gignac semblait peser une tonne dans les têtes des joueurs d’Eskisehirspor. Eux qui avaient témoigné tant d’enthousiasme dès l’entame, sans la matérialiser.

L’avant-centre olympien, positionné à la pointe du désormais classique 4-2-3-1 (avec le même onze de départ que contre Thoune et Evian), a bénéficié d’une ouverture laser d’Amalfitano du pied du gauche. Mais ensuite l’ancien Toulousain a fait le boulot, en cravachant pour bonifier son contrôle orienté et déposer Servet Cetin, avant de faire preuve de précision et de sang-froid pour éliminer le gardien et marquer malgré le retour de la défense (0-1, 49e).

C’était là la plus belle action placée phocéenne de la partie. A laquelle on ajoutera une bonne combinaison J. Ayew-Kaboré, terminée par le Burkinabé d’une frappe trop enlevée (73e). Tandis que Benoît Cheyrou aura obligé Boffin à la parade, à la 35e, sur un coup-franc travaillé.

Le 9 août prochain à Fos, un 0-0 suffira à l’OM pour franchir ce tour et atteindre les barrages d’Europa League.