Bon anniversaire, Gaétan Huard

ven 12 jan à 08:30
Par 
OM.net
Vidéo © 
OM.net
A l’automne 1989, lorsqu’il gardait les buts de l’OM, « Guéguette » était considéré comme l’exception. Il était l’unique titulaire olympien à ne pas être retenu en équipe de France. Une anomalie.

Bernard Tapie avait constitué cette saison-là (1989/90), un effectif à dimension européenne avec le Brésilien Carlos Mozer, l’Anglais Chris Waddle, l’Urugayen Enzo Francescoli, l’Allemand Karl Heinz Förster, le Sénégalais Abdou Diallo, les « Bleus » Deschamps, Tigana, Di Meco, Sauzée, Germain, Papin, Amoros, Cantona, Vercruysse, Roche, Thys ou Castaneda.

Gaétan Huard (Olympien de 1988 à 1991, 80 matchs officiels) était leur gardien de but, un chat agile aux coups de griffes imprévisibles, le portier au regard sombre, celui sur qui des milliers de paires d’yeux se focalisaient quand presque tout était perdu, le dernier rempart, l’ultime chance.

« Guéguette » se fracturait la jambe un soir de Coupe d’Europe face à Sofia (21 mars 1990) à cinq minutes du coup de sifflet final. Décidément, ce 21 mars était un jour maudit pour les gardiens qui perdaient le légendaire Lev Yachine.
Précurseur, avant-gardiste, Gaétan Huard, vainqueur du doublé 1989 (Coupe de France/Championnat) quittait l’OM quelques mois plus tard pour rejoindre Bordeaux. Il terminait sa carrière en Espagne (Hercules Alicante) en 1997.

Anniversaire