Troyes - OM (2-3) : Roi des retours !

dim 15 avr à 19:15
Par 
Antony Santiago
Photos © 
JB Autissie / Panoramic
Au mental l’OM s’impose finalement dans un match compliqué contre Troyes, 3-2. Quelle semaine pour les Olympiens ! Les Marseillais restent au contact du rival lyonnais.

Il y a des soirées inoubliables pour tout un peuple, toute une ville, tout un stade, comme cette soirée européenne de jeudi dernier. Et d’autres après-midis certes moins «sexy» sur le papier, mais tout autant importantes pour confirmer la bonne dynamique, et rester dans la course au podium de Ligue 1. Malheureusement, bis repetita, dans la même semaine, l’OM se fait punir très tôt dans le match, trop tôt. 39 secondes après le début des hostilités, Grandsir trompe Pelé d’une tête croisée imparable et refroidit tout le monde. Déjà-vu pour les hommes de Rudi Garcia dans un Stade de l’Aube quasiment acquis à la cause olympienne. L’OM sait sortir des situations les plus délicates et croit dur comme fer une nouvelle fois à un rapide retour. Njie confirme cela après une belle combinaison sur coup-franc avec Payet, sa frappe croisée entre dans le but adverse avec l’aide du poteau (11’).
Florian Thauvin de retour en championnat monte en puissance au fil des minutes et se mue en véritable métronome en compagnie de Dimitri Payet. Troyes de son côté, agressif, hache le jeu par de nombreuses fautes, et tente de jouer en jeu direct, sans succès. Juste avant la pause Amavi prend sa chance de loin avec un tir puissant et flottant mais le portier adverse sort une claquette de grande classe. Un partout à la pause dans un match où pour l’instant l’OM dicte le rythme. 

De retour pour le second acte, Nivet redonne l’avantage à Troyes à bout portant de la cage olympienne. Grandsir voit sa frappe sortie de belle manière par Pelé mais Nivet a suivi. 2-1 pour Troyes, à peine deux minutes après la reprise de la rencontre, c’est dur pour l’OM. Pour autant, Marseille ne se résigne pas. Thauvin aurait dû bénéficier d’un pénalty flagrant après un contact avec Deplagne, l’arbitre en décide autrement.
Les Olympiens font tout pour revenir au score, une première fois par Anguissa et ensuite par Germain mais Zelazny est en feu sur sa ligne et repousse les tentatives par deux réflexes. Le match gagne en intensité et les supporteurs olympiens reprennent espoir avec l’entrée de Mitroglou en jeu. Le Grec égalise pour l’OM, après une nouvelle passe décisive de Payet, quelques minutes après son apparition.
Marseille pousse encore et toujours et fait parler son talent. Thauvin inscrit un bijou de reprise de volée pied gauche, à la réception d’un centre parfait d’Amavi. L’OM prend l’avantage pour la première fois du match et va le garder jusqu’au bout, au mental ! Gustavo auteur d’une partie en demi-teinte sauve même les siens à la dernière seconde sur sa ligne.
Quelle semaine incroyable pour les Olympiens, riche en émotions. Marseille prouve qu’il faudra compter sur lui jusqu’au bout, que ce soit en championnat ou Ligue Europa. 

Analyse