U17 : Un début de saison porteur d’espoirs

mer 07 nov à 12:00
Par 
David Guitton
Vidéo © 
OM.net
A la tête des U19 la saison dernière, Olivier Jannuzzi réalise un très bon début de championnat avec les U17 Nationaux. Épaulé par Jacques Abardonado et Marius Lancet, le technicien olympien et son groupe sont en tête avec la génération 2002-2003. Focus.

Le calendrier indique bientôt la moitié de l’automne et les U17 partagent le fauteuil de leader avec Nice. Dans le bon tempo dès la première journée, les Olympiens ont cartonné en enchaînant cinq victoires de rang dans le groupe D du championnat de National.

Droit au but !

Autant dire que tous les voyants sont au vert pour le formateur, Olivier Jannuzzi : «Tout le monde connait la philosophie Droit au but… On est un peu moins dans un football de possession, on essaye d’aller vite vers l’avant parce qu’on a des joueurs pour ça». Et ça paye…

Les Minots ont étrillé le Pays d’Aix (5-1), à l’OM Campus, pour recoller aux jeunes Aiglons pendant les vacances de la Toussaint. Au premier tiers de la saison, on peut affirmer que la génération 2002-2003 a impressionné son monde. Comment ? «Le profil de nos joueurs correspond à la devise du club. Il faut une forme de maîtrise aussi mais c’est bien que la deuxième ou troisième passe soit dans le camp adverse», répond le technicien méticuleux sur les phases de transition et attentif aux goûts des supporters.

«On sent de la maturité et de la solidité»

Intraitable à domicile, l’effectif présente un bilan de 19 points sur 24 possibles. À un âge où l’irrégularité est la norme,  le trio Jannuzzi - Abardonado - Lancet s’évertue à développer les potentiels. Une réussite collective : «De l’extérieur, quand on nous observe, on sent de la maturité et de la solidité», décrit Olivier Jannuzzi.

Celui qui avait atteint la finale de la Coupe Gambardella en 2017 n’oublie pas la mission première du centre de formation : sortir des joueurs pour intégrer le groupe pro. Une fonction marquée par l'incertitude et pleinement intégrée dans le projet du club : « J’attache beaucoup d’importance à l’état d’esprit parce qu’il se passe beaucoup de choses dans cette catégorie. Certains jouent avec les U19, d’autres peuvent s’égarer. On essaye de veiller à ça, ce n’est pas évident mais c’est quelque chose qui peut déjà être déterminant pour le futur de certains joueurs».

Sur huit journées, les U17 Nationaux ont engrangé six victoires et ont dessiné les prémices d’une belle génération, à la sauce marseillaise. Si «le haut niveau, c'est être régulier dans la performance» comme l'explique Olivier Jannuzzi, l’avenir nous dira si le trait a gagné en constance.