Rennes - OM | La conférence de presse de Rolando

jeu 11 jan à 15:18
Par 
OM.net
Vidéo © 
OM.net
A deux jours du déplacement à Rennes pour la 20e journée de Ligue 1 Conforama, le défenseur de l’OM, Rolando, a répondu aux questions des journalistes au centre RLD.
Le début d’année

«Le premier match de l’année 2018 n’a pas été facile mais on a bien travaillé. Le plus important dans un match de coupe, c’est la qualification. On aurait aimé que cela soit plus facile. On va enchaîner les matchs et cela ira mieux.»

Une revanche à prendre contre Rennes

«Ce sont des matchs différents. A la maison, Rennes était mieux que nous et ils ont gagné. Là-bas, en coupe, on a marqué trois buts mais finalement il y a eu match nul. Peu importe, on va à Rennes pour prendre les trois points. L’envie est tout le temps présente. Quand tu as connu la défaite chez toi face à une équipe, tu as un boost d’envie.»

En fin de contrat en juin 2018

«Je ne pense pas à mon avenir. Pour moi, l’avenir c’est le match contre Rennes. On veut prendre les trois points pour continuer notre marche en avant afin d’accrocher l’Europe la saison prochaine. J’ai confiance en moi, si je réalise une belle saison, l’avenir sera beau. Je suis bien ici, j’ai vécu des choses difficiles mais le nouveau projet est beau et j’en fais partie. L’avenir dépend de beaucoup de choses. On a le temps d’en parler. J’ai une conversation avec le coach, on s’est dit des choses importantes. On verra plus tard pour mon avenir.»

La transmission de son expérience

«Cela fait partie de mon travail. Je suis l’un des plus âgés, j’ai vécu beaucoup de choses mais il faut vivre ici pour connaître. Ce n’est pas facile quand tu arrives à Marseille, il faut s’habituer à la langue. Mitroglou est arrivé blessé ici. Je parle beaucoup avec lui, il doit garder confiance en lui pour passer cette mauvaise période. Pour un attaquant, quand tu marques des buts, la confiance revient. Tout est différent ici, c’est un peu pareil que ce j’ai connu à Naples pendant six mois. Le climat, les supporters, ici aussi, la ville vit pour le club.
«Mitroglou ne parle pas trop, il reste dans son coin. Je connais le championnat portugais et il peut marquer n’importe quand. Il est tranquille, il peut faire mieux. On sait qu’il va marquer, on a confiance en lui.»

Rennes, le prochain adversaire

«On n’a pas encore gagné contre Rennes. C’est difficile, cette équipe joue bien au ballon, elle se regroupe bien, elle est vite en place. Ce n’est pas facile d’entrer dans le bloc mais ils ont quelques faiblesses. A nous de faire un bon match pour gagner.»

Conférence de presse