Rennes - OM | La conférence de presse de Rudi Garcia

jeu 11 jan à 16:10
Par 
OM.net
Vidéo © 
OM.net
L’entraîneur de l’Olympique de Marseille, Rudi Garcia, s’est exprimé en conférence de presse avant le match de Ligue 1 Conforama contre Rennes
Epinal, prochain adversaire en Coupe de France

«On va effectuer un déplacement à Epinal, ce n’est jamais simple. A nous de faire respecter la hiérarchie, d’être sérieux et de passer ce tour placé entre un match le vendredi à Caen et la réception de Monaco le dimanche. Cela nous fait une série de cinq matches avec un effectif au complet, à part Sertic qui revient lundi du centre de rééducation. On a 5 matches en deux semaines mais on veut se qualifier. Si on passe ce tour, on aura des mois de février et mars assez chargés.»

Rennes, le prochain adversaire

«On en peut pas juger sur deux matches car le coach est différent. Même si les joueurs sont les mêmes, la philosophie est différente. Mais ces défaites sont une source de motivation et l’objectif est de gagner. On joue avant tout le monde, c’est rare, en général on joue le dimanche. A nous de gagner et rattraper Lyon et Monaco avant qu’ils ne jouent. Rennes a joué en semaine, il faudra faire un match complet pour les mettre en difficulté. Rennes s’est qualifié, il y a eu des buts, ils méritaient de mettre quatre buts.»

Le 4-4-2

«C’est à revoir, ça prend du temps, il faut travailler. Cela nous servira au cours d’un match ou au début. Il faut augmenter la qualité des centres. Germain et Mitroglou peuvent être complémentaires. On verra si cela nous sert dans la suite de la saison.»

Le match aller contre Rennes (1-3)

«Non, cela n’a pas été spécialement un déclic. Après une défaite, on a envie de gagner le suivant. Mais gagner un match ne suffit pas, il faut faire une série. Ce qui compte, c’est la qualité du groupe, sa capacité à rebondir. Si on peut repartir de Rennes avec trois points, ce serait une bonne idée.»

Jordan Amavi

«Nous sommes allés le chercher, nous étions convaincus qu’il était un latéral gauche d’avenir. Il a d’ailleurs eu, avec sa convocation en équipe de France, un encouragement. Il doit continuer de travailler pour progresser et devenir un des meilleurs spécialistes du poste. Il n’y a aucune raison qu’il ne poursuive pas sa progression.»

Les domaines où l’OM doit s’améliorer

«Il faut entretenir ce qui fonctionne bien. On doit progresser sur beaucoup d’aspects. On peut être plus continu dans un match. Dans une même rencontre, on doit être capable de démarrer fort et de finir fort. Cela se travaille, il faut aussi supprimer quelques touches parasites. Il y a encore des points à améliorer comme les déplacements dans la surface sur les centres, la complémentarité mais chacun a trouvé sa place dans l’effectif.»

Conférence de presse