Jacques-Henri Eyraud : «On a toutes les raisons d'être fier»

dim 20 mai à 20:00
Par 
OM.net
Vidéo © 
OM.net
Le président de l'Olympique de Marseille, Jacques-Henri Eyraud, fait un rapide bilan de la belle saison olympienne, après le dernier match face à Amiens.

«Il y a une petite pointe de déception, mais on n’avait pas notre destin en main et on le savait. Moi je retiens une formidable saison, une saison je crois pleine de promesses. On a vu des joueurs qui ont redonné à l’ensemble des supporteurs cette fierté d’appartenance qu’était si important. Pour moi c’est une vraie satisfaction et c’est ça que je retiens de cette saison.
Je crois que ça se joue à très peu de chose, vous l’avez vu. Je ne pense pas que c’est ce soir qu’on aurait pu faire la différence, il y a quelques points qu’on a laissés au passage. Il faut lutter de la première à la 38e journée, on le sait, on reviendra plus fort la saison prochaine.
Ce qui s’est passé ces derniers mois, était incroyable. D’une force vraiment surprenante, même si on connait la capacité du public marseillais à s’enflammer, dans les deux sens d’ailleurs. Mais là en tout cas, c’était déjà bien au-delà de Marseille, un vrai mouvement est monté, s’est créé autour de cette équipe. C’est vrai que c’est un immense sentiment de satisfaction que de voir l’ensemble des amateurs de football, soutenir l’Olympique de Marseille.
L’OM avait prévu de faire mieux que la saison passée et l’équipe a fait mieux. Le foot français devient de plus en plus exigeant, hausse son niveau de jeu on va dire. Il va falloir qu’on fasse partie de cette élite. Je crois qu’on a franchement bien commencé le projet avec cette saison qui s’achève.
Je pense que la place de l’Olympique de Marseille c’est dans les trois premiers, c’est en tout cas lutter pour le titre et c’est pour ça qu’on est là. Evidemment, on ne peut pas non plus atteindre ou dépasser nos objectifs dès la première saison. On a pris de l’avance sur notre projet aujourd’hui, on a toutes les raisons d’être satisfaits, d’être fier, même si l’on sait quelles sont nos faiblesses. On sait quelles sont peut-être les choses à travailler, autour de l’équipe comme en dehors. Un club c’est une entreprise on doit poursuivre notre professionnalisation, aller plus loin, être plus exigeant, plus ambitieux, dans tous les domaines. Avec cette ambition je l’espère, les performances suivront.»

Réactions